Sourate Ad-Duhâ (L’aurore)

Récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

Nom

Cette sourate tire son nom de son tout premier mot "ad-Duhâ " (l’aube montante).

Période de Révélation

Le sujet de cette sourate indique qu’elle appartient au début de la période mecquoise (avant l’Hégire). La Tradition indique également que la révélation avait cessé pendant un temps, ce qui plongea le Prophète saws dans une profonde détresse et l’attrista. Il craignait avoir commis une quelconque faute ayant entraîné la colère de son Seigneur et son abandon. Cette sourate le consola en lui indiquant que la Révélation n’avait pas été interrompue en raison d’un déplaisir d’Allahazawajalb, mais que cela avait été nécessaire comme l’est le calme de la nuit après le jour éclatant, comme pour dire : "si tu avais été continuellement exposé à la clarté intense de la Révélation (Wahi), tes nerfs n’auraient pu le supporter. Ainsi, un intervalle t’a été donné afin que tu trouves la paix et la tranquillité." Ceci advint au début de la Mission Prophétique, lorsque le Prophète saws n’était pas encore accoutumé à entendre l’intensité de la Révélation. De ce fait, une pause dans la révélation était nécessaire. Nous avons déjà expliqué ceci dans l’introduction à la sourate Al-Muddaththir (74) ; et au point 5 de sourate Al-Muzzammil (73). Nous avons également expliqué combien lourd était le fardeau de la Révélation qu’il avait à porter. Plus tard, lorsque le Prophète saws fut à même de supporter ce fardeau, ces intervalles ne furent plus nécessaires.

Thème

Cette sourate porte sur la consolation du Prophète saws, et son objet est de dissiper son anxiété et sa détresse, causées par la suspension de la Révélation. Tout d’abord, un serment par la clarté du matin et le calme de la nuit, il est rassuré comme pour dire : "ton Seigneur ne t’a pas abandonné, et Il n’est pas non plus mécontent de toi". Ensuite, il reçoit la bonne nouvelle que les grandes difficultés du début de sa mission ne dureront pas, car chaque période de sa vie future sera meilleure que la précédente ; et Allah azawajalb le couvrira de tant de bienfaits qu’il sera satisfait. Ceci est l’une des prophéties expresses du Coran, qui fut vérifiée par la suite, alors que rien n’indiquait que cet homme sans appui ni richesse qui s’était lancé dans un combat contre l’ignorance et le paganisme d’une nation toute entière remporterait un succès si extraordinaire.

Ensuite, s’adressant à Son Saint Prophète saws, Allah azawajalb dit en substance : "Par le jour Montant ! Et par la nuit quand elle couvre tout ! Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté. La vie dernière t'est, certes, meilleur que la vie présente. Ton Seigneur t'accordera certes (Ses faveurs), et alors tu seras satisfait. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t’a recueilli ! Ne-t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t'a enrichi. Quant à l’orphelin, donc, ne le maltraite pas. Quant au demandeur, ne le repousse pas, Quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le." Ici, il convient également de se souvenir des versets 37 à 42 de sourate Tâ Hâ (20), où Allahazawajalb, envoyant le Prophète Moïsealaihisalamaffronter le tyran Pharaon, l’encourage et le console en Lui azawajalb disant en substance : "Nous nous sommes occupés de toi avec bonté depuis ta naissance-même. Ainsi devrais-tu être satisfait, car tu ne seras pas délaissé au cours de cette mission terrible. Notre générosité sera constamment avec toi".

Enfin, Allah azawajalb instruit Son Prophète saws lui indiquant comment il doit traiter les créatures d'Allah azawajalben guise de contrepartie de Ses faveurs, et comment il doit se montrer reconnaissant pour les bienfaits qu’Allahazawajalb a répandus sur lui.

Interprétation de la sourate - Tafsir Smaïl abn Kathir

band deco

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajal vert est le plus savant

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Mohammed saws, qu’Allah azawajal vertsoit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali et tous les autres compagnons radi allahu anhum et ceux qui les ont succédé et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique