decorarabesqueD2decorarabesqueG2

Des Hadiths

Louange et grâce à Allahazawajalb, Seigneur des mondes, que le salut et la bénédiction soient sur son serviteur, l’élu et le Prophète choisi qu’Il a choisisaws. Le but de la vie sur terre pour tout fidèle sincère, est d’en sortir lavé de tous ses péchés pour qu’il n’ait pas à en répondre devant le Seigneur azawajalb le Jour du Jugement dernier et accéder ainsi à la félicité du Paradis pour l’éternité. Nous énumérons, dans ce qui suit, une liste d’actes vertueux expiatoires des péchés et hautement rétribués, extraits des hadiths authentiques. Nous implorons le Seigneur qu’il agrée notre œuvre, certes il est celui qui entend tout et l’Omniscient azawajalb.

L'universalité de l’islam qui convient en toute période, en tout lieu et pour toute personne. L'slam est la seule religion qui assouvit les besoins vitaux humains, qu’ils soient psychologiques, psychiques, matériels ou spirituels. Vous serez sans doute étonnés de savoir, que les hadiths que nous allons citer, ne sont qu’une quantité infime à l’égard de tous les hadiths rapportés du Prophète saws. Les rapporteurs de confiance ont, en effet, rassemblé des dizaines de milliers de hadiths authentiques qui ont pour sujet la croyance, les adorations, les relations sociales, le comportement, la politique, les pactes, les accords de paix, la guerre, le commandement, l’administration, la médecine, le monde invisible, etc. Le Prophète saws n’est mort qu’après nous avoir informés des choses qui se sont déroulées et des choses qui se dérouleront jusqu’au jour de la résurrection. C’est pour cette raison que nous aimons ce Prophète saws, le suivons, l’honorons et croyons en sa sincérité. Nous n’accepterons jamais qu’on touche à sa personne, mais malgré cela, nous ne l’adorons pas et nous ne l’élevons pas à un degré autre que celui de la prophétie. Effectivement, le Prophète nous l’a interdit et nous a mis en garde contre ce comportement.

Voici donc quelques hadiths du Prophète saws :

Le Prophète d’Allah saws a dit : "Toute ma communauté entrera au paradis sauf celui qui refuse." On a alors dit : "Mais qui pourrait refuser, ô Messager d’Allah ?! " Il répondit : "Quiconque m’obéit entrera au paradis et quiconque me désobéit a certes refusé". (Rapporté par Abou Hourayra)
Il est donc obligatoire pour tout musulman, plutôt même pour tous les habitants de la terre, hommes et femmes, jinns et humains, il est obligatoire pour eux tous de se soumettre à la législation du Prophète saws, de le suivre, d’obéir à ses ordres et de délaisser ses interdits. Et ceci est une cause d’entrée au paradis.
Allah azawajalba dit :"Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah." (Coran 4/80)

MALEDICTION

Samoura Ibn Joundab radi allahu anhu rapporte : Le Prophète saws demandait souvent à ses Compagnons : "L'un de vous a-t-il eu une vision ?", et c'est alors qu'on lui racontait ce qu'Allah voulait qu'on lui racontât. Un matin, il nous dit : "Cette nuit, deux personnes me sont venues en rêve et m'ont dit : "Viens avec nous !" Je partis avec elles et nous arrivâmes auprès d'un homme qui était étendu sur le côté ; à ses côtés, un autre homme se tenait debout avec un rocher entre les mains. Il le soulevait au-dessus de la tête de l'autre et lui broyait la tête. Quand la pierre avait roulé sur le sol, il allait la reprendre ; il attendait que la tête de l'homme étendu reprenne sa forme initiale pour recommencer à lui faire subir la même chose. Je m'écriai : "Gloire à Dieu! Qui sont ces deux personnages ?" Mais mes deux compagnons me dirent : "Marche ! Marche !"

Nous reprîmes notre route, et nous trouvâmes un homme renversé sur le dos : debout, à côté de lui, se tenait un homme muni d'un crochet de fer avec lequel il lui lacérait l'une des joues ; il lui déchirait la bouche jusqu'aux vertèbres du cou, et lui déchirait le nez et les yeux également jusqu'aux vertèbres. Puis, il passait de l'autre côté et faisait exactement la même chose sur l'autre flanc. À peine un côté déchiqueté se reformait-il pour reprendre sa forme initiale qu'il (l'homme) recommençait à faire ce qu'il avait fait précédemment. Je m'écriai : "Gloire à Dieu ! Qui sont ces deux personnages ?" Mais mes deux compagnons me dirent : "Marche ! Marche !"

Nous reprîmes notre marche et nous arrivâmes près de quelque chose qui ressemblait à un four - et je crois qu'il ajouta - dans lequel on entendait des bruits et des voix. Nous regardâmes dans ce four, et y vîmes des hommes et des femmes nus ; des flammes jaillissaient sous eux de tous côtés, et quand ces flammes les atteignaient, ils poussaient des cris. Je demandai : "Qui sont ces gens-là ?" - "Marche ! Marche !", me répondirent mes deux compagnons.

Nous nous remîmes en marche et nous arrivâmes à un fleuve - et je crois qu'il ajouta que ce fleuve était rouge comme le sang. Dans ce fleuve, un homme nageait et, sur la berge, se tenait un autre homme qui avait amassé une grande quantité de pierres. L'homme, après avoir nagé un certain temps, se rapprochait de celui qui avait amassé un monceau de pierres, et ce dernier lui ouvrait la bouche et lui faisait avaler des pierres. Je demandai encore : "Qui sont ces deux personnages ?"- "Marche ! Marche !", me dit-on toujours.

Nous nous éloignâmes pour rejoindre un homme à l'aspect fort désagréable. C'était un homme si repoussant que personne n'en avait jamais vu de semblable. Auprès de lui s'élevait un feu qu'il attisait et autour duquel il s'activait. Je m'écriai : "Qu'est-ce que cela ?" Mais mes deux compagnons me dirent : "Marche ! Marche !"

Nous poursuivîmes notre route et arrivâmes dans un jardin à la végétation luxuriante, rempli de toutes les fleurs du printemps. Au milieu du jardin se tenait un homme à la taille si élevée que je pouvais à peine apercevoir sa tête tant elle était haute dans le ciel. Autour de lui évoluait une foule d'enfants telle que je n'en avais jamais vu d'aussi grande. Je demandai : "Qui sont ces personnages ?" - "Marche ! Marche !", me répondit-on.

Nous marchâmes de nouveau et parvînmes à un immense jardin ; jamais je n'avais vu de jardin aussi grand ni aussi beau. "Grimpe dans ces arbres, me dirent mes deux compagnons." Nous grimpâmes au milieu des arbres pour arriver dans une ville faite de briques d'or et d'argent. Arrivés à la porte de la ville, nous demandâmes qu'on nous ouvre la porte, et on nous ouvrit. Nous entrâmes et rencontrâmes des hommes dont la moitié du corps était la plus belle qu'on put voir et l'autre moitié aussi laide qu'on put l'imaginer. Mes deux compagnons dirent à ces hommes : "Allez donc vous jeter dans ce fleuve !" Ce fleuve, qui coulait en travers devant nous, avait une eau d'une blancheur immaculée. Les hommes s'y rendirent et revinrent vers nous complètement débarrassés de leur partie laide. Ils étaient devenus des hommes très beaux.

"Ceci, me dirent mes compagnons, c'est le jardin d'Éden, et voici ta place !" Alors, levant les yeux, j'aperçus un palais pareil à une nuée blanche. "Voila ta demeure, me dirent mes deux compagnons." - "Que Dieu vous bénisse, leur répondis-je, laissez-moi y pénétrer !" - "Pour le moment, cela est impossible, mais tu y entreras plus tard." Je leur dis alors : "Cette nuit, j'ai vu des choses bien étranges. Quelle en est la signification ?" - "Nous allons t'en faire part. Le premier homme que tu as rencontré et auquel on broyait la tête avec des pierres est l'homme qui repousse le Coran après l'avoir reçu, et qui dort sans avoir accompli les prières prescrites. L'homme que tu as vu, et dont on lacerait la bouche, le nez et les yeux jusqu'à derrière le cou, c'est l'homme qui sort le matin de chez lui, et dit un mensonge qui est colporté partout. Quant aux hommes et aux femmes nus, qui étaient dans une construction pareille à un four, ce sont les fornicateurs. L'homme que tu as vu nageant dans le fleuve et à qui on faisait avaler des pierres, c'est celui qui a vécu de l'usure. Quant à l'homme à l'aspect repoussant qui était auprès d'un feu qu'il attisait et autour duquel il s'affairait, c'est Malik, l'ange charge de veiller sur l'Enfer. L'homme de haute taille qui était dans un jardin, c'est Abraham et les enfants qui étaient autour de lui sont les nouveaux-nés décédés dans la fitra (nature originelle, innocence)." "

Certains musulmans demandèrent : "Ô Prophète d'Allah, en est-il de même pour les enfants des polythéistes ?" - "Il en est de même des enfants des polythéistes, répondit-il. Et quant à ceux dont la moitié du corps était belle et l'autre laide, ce sont ceux qui on mélange à la fois bonnes œuvres et péchés. Allah leur a pardonné."(Rapporté par Boukhâri)

LE REPENTIR

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui se repent avant que le soleil ne se lève du couchant (un des signes majeurs annonciateurs de l’apocalypse), Allah accepte son repentir." (Rapporté par Mouslim).

Abou Moûssa Ac’hari radi allahu anhu rapporte que le Prophète Mohammed saws a dit : "Allahazawajalb, tend Sa main de nuit pour permettre au serviteur ayant fauté le jour de se repentir, et Il tend Sa main de jour pour permettre au serviteur ayant fauté la nuit de se repentir, et ce, jusqu’au jour où le soleil se lèvera à l’Occident." (Rapporté par Mouslim)

LA QUETE DE LA SCIENCE

Le Messager d’Allahsaws a dit : "Celui qui empreinte un chemin afin d’acquérir une science, Allah lui facilitera un chemin qui mène au Paradis." (Rapporté par Mouslim).

LE RAPPEL D’ALLAH (ADHIKR)

Le Messager d’Allah saws a dit à ses compagnons : "Ne voudriez-vous pas que je vous dise lesquelles de vos œuvres sont les meilleures, qui sont les plus hautes en valeur auprès de votre Seigneur et qui élèvent le plus vos rangs ; qui sont meilleures pour vous que le don gracieux de l’or et de l’argent et plus méritoire que l’affrontement de l’ennemi qui vous combat et que vous combattez ? Ils (les compagnons) répondirent : "Bien sûr, nous voulons savoir !" Il dit alors : "le rappel d’Allah qu’Il soit exalté." (Rapporté par At-Tirmidhi).

FAIRE LE BIEN ET LE PROMOUVOIR

Le Messager d’Allah saws a dit : "Toute bonne action est un acte de charité (sadaqa). Celui qui fait la promotion d’un bien a le même mérite que celui qui l’accomplit." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

LA PREDICATION (ADA’WA)

Le Messager d’Allah saws a dit : " Celui qui prêche une guidance sera rétribué au même titre que ceux qui le suivent sans que cela diminue leurs rétributions ". (Rapporté par Mouslim).

ORDONNER LE BIEN ET INTERDIRE LE MAL

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui voit un mal (qu’on commet), qu’il le combatte par la main, s’il ne peut pas le combattre ainsi, alors qu’il le fasse par sa langue et s’il ne peut pas le combattre ainsi, alors qu’il le fasse par son cœur (en le désapprouvant) et cela est le degré de foi le plus faible." (Rapporté par Mouslim).

LA LECTURE ET LA RECITATION DU CORAN

Le Messager d’Allah saws a dit : "Lisez le Coran, car il viendra le Jour de la résurrection en intercesseur pour les siens." (Rapporté par Mouslim).

APPRENDRE LE CORAN ET L’ENSEIGNER

Le Messager d’Allah saws a dit : "Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne. " (Rapporté par Boukhâri).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. " (Rapporté par Mouslim)

LA SALUTATION (AS-SALAM)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Vous n’entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas, et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voudriez-vous que je vous indique ce qui vous fera aimer les uns les autres ? Échangez abondamment la salutation (le fait de dire As-Salam ‘Alaykoum)." (Rapporté par Mouslim).

L’AMOUR EN ALLAH

Le Messager d’Allah saws a dit : Allah, ⁣azawajalb, dira le Jour de la résurrection : " Où sont ceux qui se sont aimés en Ma gloire, aujourd’hui Je les abriterai dans Mon ombre, ce jour où il n’y a nulle autre ombre que la Mienne." (Rapporté par Mouslim).

LA VISITE DES MALADES

Le Messager d’Allah saws a dit : « Il n’y a pas un musulman qui rende visite le matin à un autre musulman malade sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura un jardin au Paradis. (Rapporté par At-Tirmidi).

AIDER LES AUTRES

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui soulage la détresse d’un autre, Allah le soulagera dans ce bas monde et dans l’au-delà". (Rapporté par Mouslim).

LA DISCRETION AU SUJET DES MEFAITS ET DES DEFAUTS D’AUTRUI

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui se montre discret au sujet d’un autre, Allah fera preuve de discrétion à son égard le Jour de la résurrection". (Rapporté par Mouslim).

LE MARIAGE

Le Messager d’Allah saws a dit :"Ô vous les jeunes ! Que celui qui est en mesure de se marier parmi vous le fasse ! C’est mieux pour le regard et plus chaste pour les parties génitales. Que celui qui ne peut se marier jeûne alors, car le jeûne lui sera un bouclier". (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Quatre choses contribuent au bonheur : une femme pieuse, un vaste logement, un voisin vertueux et une monture satisfaisante ; et quatre choses participent au malheur : un mauvais voisin, une mauvaise femme, une mauvaise monture et un logement étroit." (Authentifié par Albâni dans Sahîh Al-jâmi’).

Le Messager d’Allah saws a dit :"On demande la main d’une femme pour quatre raisons : ses biens, sa noblesse, sa beauté et son degré de religion. Choisis celle qui est pieuse, tu seras gagnant ! " (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

L’ENTRETIEN DES LIENS FAMILIAUX

Le Messager d’Allah saws a dit : "La matrice (ar-rahim : le lien de parenté) est accrochée au Trône en disant : « celui qui soigne mon lien, Allah soignera le lien avec lui ; celui qui coupe mon lien, Allah coupera le lien avec lui." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

LE BON COMPORTEMENT

Le Messager d’Allah saws a dit : "Qu’est-ce qui fait le plus accéder au Paradis ?" a-t-on demandé au Messager d’Allahsaws. Il répondit : "La crainte d’Allah et le bon comportement." (Rapporté par At-Tirmidhi).

Le Messager d’Allah saws a dit : "J’ai été envoyé pour parachever les bons comportements."(Authentifié par Albâni dans Assilsila assahîha).

Le Messager d’Allah saws a dit : "On ne fera pas miséricorde à celui qui n’est pas miséricordieux." (Rapporté par Aboû Dawoud et Tirmidhi et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui est facile à vivre, calme et doux, Allah lui interdit l’entrée en enfer." (Rapporté par Baihaqi et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Le bon comportement est la meilleure chose qui ait été donnée aux gens." (Rapporté par Nassâï et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Garantissez-moi six choses de votre part et je vous garantis le paradis : soyez véridiques lorsque vous parlez, ne manquez pas à vos promesses lorsque vous promettez, ne trahissez pas lorsqu’on vous fait confiance, préservez votre sexe de tout rapport interdit, baissez les regards et ne combattez pas (sans ordre préalable)." (Rapporté par Ahmad et considéré comme bon par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Délaisse ce sur quoi tu as des doutes (quant à son caractère licite ou illicite en Islam) pour ce sur quoi tu n’as pas de doute." (Rapporté par Nassâï et Tirmidhi et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Doucement Aïcha ! Fais preuve de douceur, évite toute violence, et ne tiens pas de propos déplacés." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Allah m’a commandé de vous enjoindre la modestie afin que personne ne se prétende supérieur aux autres ni ne les traite injustement." (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah." (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Allah est généreux et aime la générosité, comme il aime l’attitude noble et répugne les vils comportements." (Rapporté par Tabarâni et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : " Les croyants entre eux sont tels un édifice dont les éléments se consolident les uns les autres. " (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : " Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. " (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Prenez garde aux suspicions non fondées, car ce sont les paroles qui induisent le plus en erreur. Ne vous espionnez pas, ne vous épiez pas, ne vous enviez pas, ne vous haïssez pas, ne vous dédaignez pas en vous fuyant, mais soyez plutôt, ô adorateurs d’Allah, tous frères." (Rapporté par Boukhâri).

Le Messager d’Allah saws a dit : "La religion, c’est la sincérité" (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Un homme demanda au Prophète saws : " Donne-moi un conseil." Il lui répondit : "Ne te mets pas en colère." L’homme revint à la charge plusieurs fois et le Prophète saws lui répétait :"Ne te mets pas en colère." (Rapporté par Boukhâri).

LES RELATIONS AMICALES ET DE VOISINAGE

Le Messager d’Allahsaws a dit : "Il n’est pas deux hommes qui s’aiment en vue d’Allah, sans qu’Allah azawajalb n’aime plus celui dont l’amour envers son compagnon est plus intense." (Rapporté par At-Tabarâni et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Les meilleurs amis auprès d’Allah sont ceux qui se comportent le mieux avec leurs amis et les meilleurs voisins auprès d’Allah sont ceux qui se comportent le mieux avec leurs voisins." (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Albâni)

Le Messager d’Allah saws a dit : "N’aura pas vraiment la foi celui qui s’endort le ventre rassasié alors que près de chez lui son voisin est affamé. " (Rapporté par Hâkim et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Nul d’entre vous ne sera véritablement croyant tant qu’il ne désire pas pour son frère ce qu’il désire pour lui-même." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "La personne sera (au paradis ou en Enfer) avec ceux qu’elle aime." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

LA VERITE (NE DIRE ET NE FAIRE QUE CE QUI EST VRAI)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Attachez-vous à la vérité, car la vérité mène au bien et le bien mène au Paradis". (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

LA MAITRISE DE SOI PENDANT LA COLERE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui se maîtrise dans la colère alors qu’il peut l’exprimer, Allah l’invitera le Jour de la résurrection devant toutes les créatures pour lui faire choisir celles qu’il veut parmi les houris." (Rapporté par At-Tirmidhi).

Le messager d'Allah saws disait : "Si l'un d'entre vous se fâche, qu'il se taise !" (Rapporté par Ahmad)

L’EXPIATION DU BAVARDAGE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui, dans une assise, a trop bavardé puis a dit avant de la quitter : "gloire à Toi Seigneur et sois loué, j’atteste qu’il n’y a de Dieu que Toi, j’implore Ton pardon et je me repens à Toi", il lui sera pardonné tout ce qu’il a commis dans cette assise." (Rapporté par  At-Tirmidhi).

LA PATIENCE ET L’ENDURANCE

Le Messager d’Allah saws (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : "Pour toute fatigue, toute maladie, tout souci, toute peine, tout mal et toute tristesse qui frappent le musulman, fût-ce la piqûre d’une épine, Allah lui absoudra un de ses péchés." (Rapporté par Boukhâri).

RELATIF AUX PARENTS

D’après Aicha radi allahu anha1, un homme dit au Prophète saws : Ma mère est morte brusquement et je pense que si elle avait parlé elle aurait fait l'aumône. A t-elle une récompense si je fais l'aumône pour elle ? Il a répondu : "Oui." (Rapporté par  Boukhari et Mouslim)

D'après Abou Houreyra radi allahu anhu, le prophète saws a dit : "Qu'il soit humilié, puis qu'il soit humilié puis qu'il soit humilié !" Quelqu'un a dit : Qui donc Ô Messager d'Allah ? Le prophètesaws a dit : "Celui qui atteint l'un de ses parents ou les deux alors qu'ils sont vieux puis ne rentre pas dans le paradis" (Rapporté par Mouslim).

D'après Abdallah Ibn 'Amr radi allahu anhu, le Prophète saws a dit : "Certes fait partie des plus grands péchés qu'un homme maudisse ses parents." Quelqu'un a dit : Comment un homme peut-il maudire ses parents ? Il répondit : "Un homme insulte le père d'un autre homme qui alors insulte son père et il insulte sa mère et alors l'autre insulte sa mère." (Rapporté par Boukhâri)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Honteux, honteux et honteux il sera ! " De qui s’agit-il ? Ô Messager d’Allah !" Lui a-t-on demandé. Il répondit : "Celui dont les parents ont atteint la vieillesse, l’un des deux ou les deux, et il n’en profite pas pour mériter le Paradis (pour s'être montré bon et dévoué envers eux)" (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Lorsqu’une personne meurt, toutes ses actions prennent fin, à l’exception de trois : une charité continue ou un savoir bénéfique (dont les gens profitent encore après sa mort), ou encore un enfant vertueux qui prie pour lui" (Rapporté par Tirmidhi).

Un hadith rapporte qu’un homme vint voir le Prophète saws et lui demanda : "Qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ?" Le Prophète saws répondit : "Ta mère". L’homme demanda alors : "Et qui d’autre ?" Le Prophète saws dit : "Ta mère". L’homme demanda encore : "Et qui également ?" Le Prophète saws dit encore : "Ta mère". L’homme demanda : "Et qui ensuite ?" Le Prophète saws dit : "Ensuite ton père".  (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

D'après Abdallah Ibn 'Amr radi allahu anhu, un homme s'est rendu auprès du messager d'Allah saws pour lui demander la permission de partir au djihad. Le prophète saws demanda : "Est-ce que tes parents sont vivants ?" L'Homme a dit : Oui. Le Prophètesaws lui dit : "Accomplis ton djihad auprès d'eux."  (Rapporté par  Boukhari et Mouslim)

D'après Abdallah Ibn 'Amrradi allahu anhu, un homme s'est rendu auprès du Messager d'Allahsaws et a dit : "Je te prête serment d'allégeance pour la hijra et le djihad. Je cherche par cela la récompense de la part d'Allah". Le Prophètesaws a dit : "Y a-t-il un de tes deux parents qui est vivant ?" Il a dit : Oui, les deux sont vivants. Le Prophètesaws a dit : "Tu recherches la récompense de la part d'Allah ?" Il a dit : Oui. Le Prophète saws a dit : "Alors retourne vers tes parents et tiens leur compagnie de la meilleure manière". (Rapporté par Mouslim)

ÊTRE AU SERVICE DE LA VEUVE ET DU NECESSITEUX

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui rend service à la veuve et au nécessiteux est comparable au combattant sur le sentier d’Allah." Celui qui rapporta cette parole dit : "Je crois qu’il a dit aussi : "Et il est comme celui qui prie sans arrêt et celui qui jeûne sans interruption." (Rapporté par  Boukhari).

LE PARRAINAGE DE L’ORPHELIN

Le Messager d’Allah saws a dit : "Moi et celui qui parraine un orphelin sommes (proches) au Paradis comme le sont ces deux-là en montrant ces deux doigts : l’index et le majeur". (Rapporté par Boukhari)

LES ABLUTIONS

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui accomplit correctement ses ablutions, ses péchés quitteront son corps jusqu’à sortir d’en dessous ses ongles ". (Rapporté par Mouslim)

LE PÈLERINAGE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui accomplit le pèlerinage à la maison sacrée sans avoir de rapport sexuel (et tout ce qui y mène) et sans tomber dans la perversité, le nombre de ses péchés sera identique au nombre de péchés qu’il avait le jour où sa mère l’a enfanté. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Le pèlerinage pur de tout péché n’a d’autre récompense que le Paradis". (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

FORMULER LA CHAHADA (L’ATTESTATION DE L’UNICITE), APRES LES ABLUTIONS

Le Messager d’Allah saws a dit : "Si quelqu’un accomplit correctement ses ablutions puis dit : " j’atteste qu’il n’y a pas de divinités à part Allah, Seul et sans associé et j’atteste que Muhammad est son servant et Messager. Ô Seigneur fais-moi du nombre des repentis et fais-moi du nombre de ceux qui se purifient », alors les portes du Paradis lui seront ouvertes pour qu’il y entre par celles qu’il veut ". (Rapporté par Mouslim).

DIRE L’INVOCATION CONSACREE APRES L’ADHAN

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui dit après avoir entendu l’adhan : "Seigneur, Toi à qui s’adressent cet appel complet et cette prière célébrée, accorde à Mohammed "al-wassîla" (un endroit au Paradis) et la place d’honneur au Paradis (al-fadîla) et ressuscite-le au degré que Tu lui as promis" ; lui sera accordée mon intercession le Jour de la résurrection." (Rapporté par Boukhari)

LA CONSTRUCTION DES MOSQUEES

Le Messager d’Allah saws  a dit : "Quiconque construit une mosquée en souhaitant l’agrément d’Allah, il lui en sera construit l’équivalent au Paradis." (Rapporté par Boukhari).

LE SIWAK (LE BROSSAGE DES DENTS AVEC L’ARAK)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Ne voulant pas mettre ma communauté dans la difficulté, c’est pour cela que je ne lui ai pas ordonné d’utiliser le siwak à chaque prière." (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

LA FREQUENTATION DE LA MOSQUEE

Le Messager d’Allah saws a dit :"Celui qui va à la mosquée matin et soir, Allah lui prépare une demeure au Paradis pour chaque aller et venue. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

LA PRIERES

Le Messager d’Allah saws  a dit : "On m’a privilégié par cinq faveurs que personne n’a eues avant moi : j’ai été secouru par la terreur [qui parvint aux ennemis] à un mois de marche ; on m’a fait de la terre un lieu de prosternation [prière] si bien que chacun de ma communauté peut prier là où sa prière le trouve ; les butins de guerres me sont rendus licites, alors qu’ils n’étaient licites à personnes avant moi ; on m’a accordé l’intercession (le jour du jugement) et enfin on m’a envoyé à tous les hommes alors que chaque Prophète était envoyé exclusivement à son peuple." (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Chaque fois qu’un individu musulman, au moment de la prière prescrite, accomplit correctement les ablutions et reste concentré en prière et accomplit correctement son inclinaison, alors cette prière sera pour lui une expiation de tous les péchés qu’il aura fait auparavant, tant que seront évités les péchés majeurs, et ce, toute sa vie durant. "(Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit :"On a rendu la prière agréable à mes yeux." (Rapporté par Tabarâni et Nassâï et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "La prière est la première chose sur laquelle la personne sera jugée. Si elle s’avère bonne, la personne a réussi et sera bienheureuse, et si elle s’avère mauvaise, elle a échoué et sera malheureuse." (Rapporté par Tirmidhi et Nassâï et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui accomplit les deux prières, celle du matin (Fajr) et celle de l’après-midi (Asr), ira au Paradis" (Rapporté par  Boukhari)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui accomplit correctement ses ablutions, puis va a la joumou’a et écoute attentivement (le prêche de l’imam), lui seront pardonnés tous ses péchés depuis le dernier vendredi et trois jours en plus." (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Il y a en ce jour (vendredi) une heure pendant laquelle si un musulman demande quelque chose à Allah, Il lui accordera certainement son vœu. " (Rapporté par  Boukhari, Mouslim).
(Remarque : Les savants disent que c’est la dernière heure de l’asr avant le maghreb et Allah est le plus Savant…)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Si un individu accomplit volontiers pour Allah, azawajalb douze unités de prières hors de ce qui est prescrit, alors, certes, Allah lui bâtira pour cet acte une demeure au Paradis." (Rapporté par  Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "La meilleure prière après la prière obligatoire est la prière nocturne. » (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws  a dit : "Pour chacune de vos articulations, vous êtes redevable d’une aumône (sadaqa). Dire subhâna-llahi (gloire à Allah) est une sadaqa, dire alhamdou-lillahi (louange à Allah) est une sadaqa, dire lâ ilâha illa lahou (il n’y a pas de divinité à part Allah) est une sadaqa, ordonner un bien est une sadaqa, interdire un mal est une sadaqa et deux unités de prières de dohâ effectuées valent mieux que tout cela." (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui prie pour moi une fois, Allah le bénira dix fois."(Rapporté par Mouslim)

LA PRIÈRE DE LA NUIT

'Aïcha radi allahu anha1 a dit : "Le Prophètesaws veillait tellement dans la nuit que la peau de ses pieds se fendilla. Je lui dis : " Pourquoi fais-tu cela ? Ô Messager de Dieu ! Alors que Dieu t'a effectivement absous de tous tes péchés passés et à venir". Il dit : "Est-ce qu'il ne m'appartient pas de me comporter en homme reconnaissant ?" 


Selon 'Ali radi allahu anhu, le Prophètesaws vint leur rendre visite la nuit, lui et Fatima (son épouse et la fille du Prophètesaws). Il leur dit : "Pourquoi donc ne priez-vous pas ?"

Sâlem, le fils de 'Abdullâh Ibn 'Omar radi allahu anhu, rapporte que, d'après son père, le Messager d'Allah saws a dit : "Quel homme bon que Abdullàh si au moins il priait une partie de la nuit !" Sàlem dit : "Depuis cette remarque, 'Abdullâh ne dormait plus que peu dans la nuit".


Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As radi allahu anhu le Messager d'Allahsaws a dit : "Ô 'Abdullàh! Ne sois pas comme untel qui veillait dans la nuit (en prière) puis a abandonné cette pratique".

Ibn Mas'oùd radi allahu anhu rapporte : "On a parlé au Prophète saws de quelqu'un qui s'était endormi une nuit jusqu'au matin". Il dit : "Voilà un homme dans les oreilles duquel le Diable a uriné".

Selon Abou Hourayra radi allahu anhu, le Messager d'Allahsaws a dit : "Quand l'un de vous s'endort, le Diable fait trois nœuds derrière sa tête en disant sur chacun d'eux : "Que ta nuit soit longue ! Dors !". S'il se réveille entre temps et évoque Allah, l'un de ces nœuds se délie. S'il fait ses ablutions, le deuxième nœud se délie. Et s'il prie, les trois nœuds se délient tous. Ainsi il se réveille plein d'énergie et l'haleine bien odorante ; sinon son haleine sent mauvais et il est plein de paresse".

Selon 'Abdullàh Ibn Salàm radi allahu anhu, le Prophète sawsa dit : "Ô gens ! Saluez les autres, donnez à manger et priez quand les autres dorment et vous enterrerez alors au Paradis sans aucun dommage". (Rapporté par Tirmidhi).

Selon Abou Hourayra radi allahu anhu, le Messager d'Allahsaws a dit : "Le meilleur jeûne après celui de Ramadan est celui du mois d'Allah "Mouharram". La meilleure prière après les prières obligatoires est celle de la nuit". (Rapporté par Mouslim)

Aïcha radi allahu anha1 a dit : "Le Messager d'Allah saws faisait onze unités de prière (de nuit). Il restait en prosternation le temps que met l'un de vous à réciter cinquante versets (environ un quart d'heure) avant de relever la tête. Il faisait deux unités de prière avant la prière du Fajr (l'aube). Puis il se couchait sur le côté droit jusqu'à ce que le Muezzin vînt l'appeler à la prière". (Rapporté par Boukhâri)

Elle a dit aussi : "Le Messager d'Allahsaws ne faisait jamais, que ce fût au mois de Ramadan ou autre, plus de onze unités de prière. Il en faisait ainsi quatre et tu ne peux pas savoir combien elles étaient belles et longues. Puis il en faisait quatre autres et tu ne peux pas savoir combien elles étaient belles et longues. Puis, il faisait trois unités de prières. Je lui dis une fois : "Ô Messager de Allah ! T'endors-tu avant d'avoir clôturé par une seule unité de prière ?" Il dit : "Ô 'Aïcha ! Mes yeux s'endorment, mais mon cœur ne dort pas".

Selon elle encore, Le Prophète saws s'endormait au début de la nuit pour se réveiller et prier à sa fin.

Ibn Mas'oùd radi allahu anhu a dit : "J'ai prié une nuit avec le Prophète saws. Il n'a pas cessé de rester debout jusqu'à ce que j'ai failli commettre une mauvaise action". On lui dit : "Qu'as-tu failli faire ?" Il dit : "J'ai failli m'asseoir et le laisser seul dans sa station debout". 


Houdheyfa radi allahu anhu a dit : "J'ai prié une nuit avec le Prophète saws. Il commença la lecture par le chapitre "La vache". Je me suis dit : "II va sans doute se courber au verset cent ". Mais il poursuivit sa récitation et je me suis dit : "II va le lire en entier dans une unité de prière. Il poursuivit et je me suis dit : "II va se courber à sa fin". Mais il enchaîna avec le chapitre "Les femmes" puis celui de "La famille de 'Imràn". Il récitait pourtant en bien articulant tous les mots. Quand il passait par un verset contenant une glorification d'Allah, il Le glorifiait. Quand il passait par un verset contenant une invocation d'Allah, il L'invoquait. Quand le verset contenait une demande de la protection d'Allah contre le Diable, il la faisait. Puis il se courba et se mit à dire : "Gloire et pureté à mon Seigneur Le Très-Grand !" Sa position courbée était presque aussi longue que sa position debout. Puis, il dit : "Qu'Allah entende celui qui L'a loué ! Notre Seigneur ! A Toi la louange". Puis il se redressa et resta aussi longtemps que lors de sa position courbée. Puis il se prosterna et dit : "Gloire et pureté à mon Seigneur Le Plus Haut !" Sa prosternation dura autant que sa station debout". (Rapporté par Mouslim)

Selon Jàber radi allahu anhu, on demanda au Messager d'Allah saws quelle était la meilleure prière. Il dit : "Celle où l'on prolonge la station debout". (Rapporté par Mouslim)

Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As radi allahu anhu, le Messager d'Allah saws a dit : "La meilleure prière pour Allah est celle de David et le meilleur jeûne pour Allah est celui de David. Il dormait la moitié de la nuit, en veillait le tiers à prier, puis dormait le sixième restant. Il jeûnait un jour et mangeait un jour".


Jàber radi allahu anhu a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allah saws dire : "II y a au cours de la nuit une heure spéciale. S'il arrive qu'un Musulman y demande à Allah saws une bonne chose concernant ce monde ou l'autre. Allah la lui donne aussitôt, et ce toutes les nuits". (Rapporté par Mouslim)

Selon Abou Hourayra radi allahu anhu, le Prophète saws a dit : "Quand l'un de vous a décidé de veiller en prière une partie de la nuit, qu'il commence par deux unités de prière légères". (Rapporté par Mouslim)

Aïcha radi allahu anha1 a dit : "Quand le Messager d'Allah saws voulait veiller en prière une partie de la nuit, il commençait par deux unités de prière légères". (Rapporté par Mouslim)

Elle a dit encore : "Quand le Messager d'Allah saws ne pouvait pas veiller en prière à cause d'une maladie ou autre, il faisait pendant le jour suivant douze unités de prière".

Selon 'Omar Ibn Al Khattàb radi allahu anhu, le Messager d'Allah saws a dit : "Celui qui s'est endormi sans avoir fait les œuvres surérogatoires (prière, ou lecture du Coran) qu'il faisait d'habitude ou une partie de ces œuvres et qui les fait entre les prières de l'aube et celle de midi, Allah, les lui inscrit comme s'il les avait faites la nuit." (Rapporté par Mouslim)

Selon Abou Hourayra radi allahu anhu, le Messager d'Allah saws a dit : "Qu'Allah donne Sa miséricorde à quiconque a veillé une partie de la nuit à prier et a réveillé sa femme (pour qu'elle en fasse autant). Si elle a refusé de se réveiller, il lui a jeté de l'eau au visage. Et que Dieu donne Sa miséricorde à toute femme qui a veillé une partie de la nuit à prier et a réveillé son mari. S'il a refusé de se réveiller, elle lui a jeté de l'eau au visage". (Rapporté par Mouslim)

Selon Abou Hourayra radi allahu anhu, le Messager d'Allah saws a dit : "Lorsque quelqu'un réveille son épouse pendant la nuit, et font leur prière tous les deux ou font deux unités de prière ensemble, ils seront comptés parmi les invocateurs et les invocatrices". (Rapporté par Abou Dâwoùd)

Selon Aïcha radi allahu anha1, le Prophète saws a dit : "Lorsque l'un de vous somnole en faisant sa prière, qu'il aille se coucher jusqu'à ce qu'il n'ait plus sommeil. Car s'il fait sa prière alors qu'il est somnolent, il pourrait se maudire dans ses invocations".

Selon Abou Hourayra, le Messager d'Allah saws a dit : "Si l'un de vous fait sa prière pendant la nuit, et si le Coran lui échappe au point de ne plus savoir que dire, qu'il aille se coucher". (Rapporté par Mouslim).

LE JEUNE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Si l’individu jeûne un jour dans le sentier d’Allah, ⁣azawajalb, alors Allah éloignera son visage de soixante-dix années du feu (distance)." (Rapporté par Boukhari, Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Le jeûne de trois jours de chaque mois équivaut au jeûne perpétuel." (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws  a dit : "Celui qui jeûne le mois de Ramadan par foi et en espérant sa récompense sera absout de ses péchés antérieurs." (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : 'Celui qui jeûne Ramadan et le fait suivre par le jeûne de six jours de Chawâl (le mois qui suit Ramadan), cela lui sera compté comme le jeûne perpétuel. » (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Le jeûne de ‘Arafa (les péchés de) l’année écoulée et de l’année courante." (Rapporté par Mouslim).
Précision : ceci n’est pas valable pour le pèlerin qui ne doit pas jeûner.

Le Messager d’Allah saws a dit : "Et je compte sur Allah pour que le jeûne d‘Achoura (le dixième jour du mois Mouharem, le premièr mois de l'année) expie l’année qui le précède." (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui offre à manger à un jeûneur sera rétribué comme lui, sans que cela diminue la part du jeûneur." (Rapporté par Tirmidhi).

LA VEILLEE EN PRIERE PENDANT LA NUIT DU DESTIN (AL-QADR)

Le Messager d’Allah saws a dit :  "Celui qui veille la nuit d’al-qadr par foi et espérant sa récompense sera absout de ses péchés antérieurs." (Rapporté par  Boukhari et Mouslim).

LA CHARITE (SADAQA)

Le Messager d’Allah saws a dit : "La charité éteint le péché comme l’eau éteint le feu." (Rapporté par Tirmidhi).

LE HAJJ (PELERINAGE A LA MECQUE) ET LA ‘OMRA (PETIT PELERINAGE A LA MECQUE)

Le Messager d’Allah saws a dit : "Les péchés commis entre deux ‘omra sont expiés et le hajj agréé n’a d’autre rétribution que le Paradis." (Rapporté par Mouslim)

LES BONNES ACTIONS PENDANT LA PREMIERE DIZAINE DE DHOUL-HIJJA

Le Messager d’Allah saws a dit : "Il n’y a pas de bonne action qui soit plus aimée d’Allah que celle faite pendant ces jours-ci" (signifiant les dix premiers jours de dhoul-hijja). "Même le djihad dans le sentier d’Allah ?" lui demanda-t-on. Il répondit : "Même le djihad dans le sentier d’Allah sauf un homme qui est parti de chez lui et s’est sacrifié corps et biens." (Rapporté par Boukhari)

LE DJIHAD DANS LE SENTIER D’ALLAH

Le Messager d’Allah saws a dit : "Être mobilisé sur le sentier d’Allah un jour est meilleur que posséder ce bas monde et ce qu’il contient. La (petite) part de l’un d’entre vous au Paradis est meilleure que ce bas monde et ce qu’il contient." (Rapporté par  Boukhari).

LA DEPENSE DANS LE SENTIER D’ALLAH

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui assure le paquetage d’un combattant dans le sentier d’Allah et celui qui prend en charge sa famille en son absence, sont comme celui qui est parti au combat." (Rapporté par Boukhari, Mouslim).

PARTICIPER A LA PRIERE FUNEBRE ET SUIVRE LE CORTEGE FUNERAIRE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui assiste à la cérémonie funèbre jusqu’à la prière aura un quirat (le mot arabe qui a donné le mot carat). Celui qui reste jusqu’à l’enterrement aura deux quirats." Qu’est-ce que deux quirats lui a-t-on demandé ? Il répondit : "C’est l’équivalent de deux grandes montagnes." (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

PRESERVER SA LANGUE ET SA CHASTETE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Quiconque me garantit (de préserver) ce qu’il y a entre sa barbe et sa moustache et ce qu’il y a entre ses cuisses, je lui garantis le Paradis." (Rapporté par  Boukhari et Mouslim).

DIRE LA ILAHA ILLA LLAHOU ET SUBHANALLAH WA BIHAMDIH

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui dit cent fois en une journée "il n’y a pas de divinité à part Allah, seul sans associé, à Lui la royauté et la grâce et Il est capable de toute chose" aura la récompense de celui qui aura affranchi dix esclaves ; on lui en comptera cent bonnes actions et on lui pardonnera cent mauvaises actions et ces paroles lui serviront de protection contre Satan pendant toute la journée jusqu’au soir. Personne n’aura fait mieux que lui à part quelqu’un qui en aura fait plus." (Rapporté par  Boukhari et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui dit cent fois en une journée : Gloire à Allah à Lui la grâce (soubhâna lahi wa bihamdihi), lui seront ôtés ses péchés même s’ils étaient aussi abondants que l’écume de la mer. " (Rapporté par  Boukhari et Mouslim).

ÉCARTER LE DANGER DE LA VOIE PUBLIQUE

Le Messager d’Allah saws a dit : "J’ai vu un homme se déplacer librement au Paradis pour avoir coupé un arbre dans la rue qui gênait les passants. " (Rapporté par Mouslim).

L’EDUCATION ET L’ENTRETIEN DES FILLES

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui a trois filles, qui les loge, qui est bon avec elles et qui les entretient, aura définitivement droit au Paradis." (Rapporté par Ahmad).

PRENDRE SOIN DES ANIMAUX

Le Messager d’Allah saws a dit : "Un homme a vu un chien en train de manger de la terre de soif, il a alors, puisé de l’eau avec son soulier pour lui donner à boire jusqu’à satiété. Allah a reconnu son geste et l’a fait entrer au Paradis." (Rapporté par Boukhâri).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Une femme fut châtiée (en enfer) à cause d’une chatte, car elle l’enferma jusqu’à la mort en ne l’ayant point nourrie ni abreuvée et sans l’avoir autorisée à sortir pour qu’elle puisse manger les petites bêtes et autres insectes de la terre." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Il n’y a point un moineau ou un animal plus gros, que l’homme ne tue sans excuse, sans qu’Allah ne lui demande des comptes le jour de la résurrection au sujet de ce qu’il a tué." (Rapporté par Nassâï et authentifié par Albâni).

Le Prophète saws entra dans le jardin d’un homme où se trouvait un chameau. Ce dernier, après avoir aperçu le Prophète saws, vint à lui. Soudain, il se mit à pleurer. Le Prophète saws sécha ses larmes et le chameau cessa de pleurer. Ensuite, le Prophète saws appela le propriétaire de la bête et lui dit : "Ne crains-tu pas Allah au sujet de cette bête qu’Allah t’a attribuée ?! Cette bête s’est, en effet, plainte de toi, car tu l’affames et tu lui imposes un travail qu’elle ne peut supporter." (Rapporté par Aboû Dawoûd et authentifié par Albâni).

DELAISSER LA POLEMIQUE

Le Messager d’Allah saws a dit : "Je suis garant d’une demeure au sein du Paradis pour celui qui renonce à la polémique même en ayant raison." (Rapporté par Abou dâwoud).

VISITE AUX FRÈRES EN ALLAH

Le Messager d’Allah saws a dit à ses compagnons : "Ne voudriez-vous pas que je vous dise qui sont vos hommes au Paradis ? " "Bien sûr, Messager d’Allah !" répondirent les compagnons. Il dit : "un homme rendant visite à son frère à l’autre bout du pays, uniquement pour (plaire à) Allah, celui-là est au Paradis. " (Rapporté At-Tabarâni)

L’OBEISSANCE DE LA FEMME A SON MARI

Le Messager d’Allah saws a dit : "Si la femme s’acquitte de ses cinq prières, si elle jeûne son mois, si elle préserve sa chasteté et si elle obéit à son mari, alors elle entre au Paradis par la porte qu’elle veut." (Rapporté par  Boukhari et Mouslim)

NE RIEN DEMANDER AUX GENS

Le Messager d’Allah saws  a dit : "Celui qui s’engage devant moi à ne jamais rien demander aux gens, je lui garantis le Paradis." (Rapporté par At-Tirmidhi).

LE RESPECT DES PACTES ET DES ACCORDS

Le Messager d’Allah saws a dit : "Celui qui tue une personne qui a conclu un pacte avec les musulmans (Mou’âhad) ne sentira pas l’odeur du paradis, alors que son odeur est sentie d’une distance équivalente à quarante années." (Rapporté par Boukhari).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Nul n’aura vraiment la foi s’il n’est pas digne de confiance, et nul n’aura vraiment la religion s’il ne respecte pas les pactes. » (Rapporté par Bayhaqi et authentifié par BoukhârI).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Les signes révélateurs de l’hypocrite sont au nombre de trois : il ment lorsqu’il parle, ne respecte pas sa promesse lorsqu’il la donne et trahit lorsqu’on lui fait confiance. Ceci, même s’il accomplit la prière, verse l’aumône et prétend être musulman." (Rapporté par Mouslim).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Que n’importe quelle personne qui promet la protection à une autre personne puis la tue, sache que je la désavoue, même si la victime est mécréant." (Rapporté par Ibn Mâjah et Ibn Hibbân et authentifié par Albâni).

Le Messager d’Allah saws a dit : "Je plaiderai moi-même le jour de la résurrection contre celui qui opprime une personne qui a conclue un pacte (avec les musulmans), le dénigre, le contraint à faire ce qui est au-delà de ses capacités ou lui prend une chose sans son accord." (Rapporté par Abou Dawoud et authentifié par AlbanI).

LA MALADIE

Le Messager d’Allah saws à dit: "Rien n’atteint le musulman comme fatigue, maladie, angoisse, souci ou difficulté – et même l’épine qui le pique – sans qu’Allah ne lui expie pour cela un partie de ses péchés". (Rapporté par BoukhârI et Mouslim)


Wa Allâhou A’lam
Allah azawajala est le plus savant

band deco

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Mohammed saws, qu’Allah soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali et tous les autres compagnons et ceux qui les ont succédé et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Je demande humblement à Allah azawajala de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

© Copyright 2022 - L'Islam.com - La religion Véridique
Louange à Allah pour nous avoir permis de créer ce site. Qu'Allah nous protège et tous ceux qui nous suivent