decorarabesqueD2decorarabesqueG2

 Le voyage céléste

Le voyage de nuit du Prophète Mohammed saws, de la mosquée al-Haram, à la Mecque, à la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem, est un miracle d'Allahazawajalb. Ce fut un voyage physique et bien réel, et tous les événements qui eurent lieu et qui seront décrits se déroulèrent au cours d’une seule nuit, suite à laquelle il se retrouva en présence d'Allah azawajalb.

Le fait que cet événement eut lieu à Jérusalem est significatif.  Car il s’agit de la terre des prophètes d'Allahazawajalb, la terre d’Abraham, d’Isaac, de Moïse et de Jésus. Allahazawajalb établissait donc un lien entre Sa maison sacrée (Ka’aba) de la Mecque et la mosquée d’al-Aqsa, à Jérusalem.  Il établissait également un lien entre " berceau des religions ", (où une seule prière  équivaut à 250 prières ailleurs, à l’exclusion de la mosquée du Prophète, où une prière équivaut à 1000 prières ailleurs et de la mosquée sacrée de la Mecque, où une prière équivaut à 100 000 prières ailleurs), cette terre sacrée tout autour de Jérusalem, et l’Arabie, lieu de naissance de la religion choisie par Allahazawajalb pour toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps, c’est-à-dire l’islam. C'est, d'ailleurs, la première qibla pour les musulmans au début de l'islam.

Allahazawajalb dit dans le Coran : "Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur (Muhammad), de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant" (Coran 17/1).

On désigne par Al-Isra le voyage de nuit qu'Allah azawajalb fit entreprendre au Messager saws de la mosquée sacrée de La Mecque à celle de Jérusalem ; Al-Mi'raj désigne l'ascension du Messager saws à travers les différents cieux. Lors de ce voyage, les concepts de temps et de distance cessèrent de s’appliquer. Même avec les connaissances scientifiques de notre siècle, nous ne savons toujours pas à quelle l'étendu de l’univers, tellement il est vaste, jusqu’où il s’étend et quelles merveilles il contient.

Les gens de la vérité, qu’ils fassent partie du Salaf, du Khalaf, qu’ils soient des mouhaddith (spécialiste de la science du hadith), ou spécialistes de l’exégèse, des savants, spécialistes de la jurisprudence, tous ont été unanimes que le Voyage nocturne, Al-‘Isra’ a eu lieu par le corps et l’âme à l’état d’éveil et c’est cela la vérité. 

C’est la parole de Ibnou Abbas, de Jabir, d‘Anas, de Oumar, de Houdhayfa et d’autres parmi les compagnonsradi allahu anhum. C’est également l’avis de l’Imam Ahmed et d’autres parmi les Imams. Il n’y a aucune divergence que le Voyage nocturne a bien eue lieu pour le Prophète saws, puisqu’il y a eu à ce sujet un texte dans le Coran. C’est pour cela que les savants ont dit que celui qui renie le Voyage nocturne du Prophète saws aura démenti le Coran et celui qui dément le Coran devient mécréant.

Le Messager saws fit le voyage nocturne, corps et âme, de la Sainte Mosquée à Jérusalem, monté sur Al-Bouraq. Il descendit à Jérusalem, attacha sa monture à la porte de la mosquée et y fit la prière.

voyageNocturneLa mosquée de AL AQSA :

Le Messager saws entra dans la mosquée où il fut accueilli par tous les prophètes que Allah azawajalb avait envoyés avant lui. Il eut ensuite le très grand honneur de les mener dans la prière. Allah azawajalb rétribua Son messager et lui fit comprendre que les prophètes qui avaient été envoyés avant lui avaient, avaient traversés des périodes très difficiles lorsqu’ils prêchaient la vérité à leur peuple toute autant que lui. Ils se tinrent, en prière, derrière le prophète Mohammed saws et acceptèrent d’être menés par lui, signe de son importance et de la nature de son message.

Avant la venue du Prophète Mohammed saws, tous les prophètes avaient été envoyés pour transmettre, à leurs peuples respectifs, un message de soumission exclusive à Allah azawajalb. Mais le Messager Mohammed saws, lui, fut envoyé avec un message destiné à toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps.

Allah azawajalb parle de lui comme d’une miséricorde : " ... Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient..." (Coran 9/61)

Le message d'Allah azawajalb transmis par Mohammed saws, était un message universel. Les prophètes alaihisalam d'Allah azawajalb se tinrent derrière le dernier messager d'Allah azawajalb et lui apportèrent leur soutien à un moment où il en avait grandement besoin. Cette congrégation debout, en prière, derrière le Prophète Mohammed saws, était le signe d’une vraie fraternité éternelle.

Le test de Djibril

Alors qu’ils se trouvaient toujours dans l’enceinte d’al-Aqsa, l’ange Gabriel présenta deux tasses à Mohammed saws. L’une était remplie de lait et l’autre, de vin. Le Prophète saws choisi le lait et le but. L’ange Gabriel alaihisalam lui dit alors : "Gloire à Dieu, qui t’a guidé vers la fitra; si tu avais choisi le vin, tes fidèles se seraient certainement égarés." (Rapporté par Boukhari) Il est difficile de traduire le terme fitra ; il fait référence à l’état pur et naturel dans lequel naît chaque être humain, une inclination naturelle qui guide une personne à faire les "bonnes" choses (essence originelle). Le Prophète Mohammed saws avait choisi instinctivement le bien plutôt que le mal, le vrai plutôt que le faux et le droit chemin plutôt que le sentier tortueux menant à l’Enfer.

L’ascension nocturne

C’est dans la ville sainte de Jérusalem, dans l’enceinte sacrée de la mosquée al-Aqsa, que le Prophète Mohammed saws entama l’étape suivante de son voyage miraculeux. En effet, à partir d’une pierre, il commença son ascension jusqu’au premier ciel. Cette pierre se trouve toujours dans le dôme du Rocher, le symbole le plus connu de Jérusalem. Il ne doit pas être confondu avec la mosquée comme telle, qui se trouve de l’autre côté de l’enceinte d’al-Aqsa. Il y a en effet plusieurs bâtiments dans ce complexe et il est important de garder à l’esprit que le dôme du Rocher n’est pas la mosquée al-Aqsa et n’est pas non plus le lieu de prosternation où Mohammed mena les prophètes en prière. À partir de cette pierre, donc, qui est maintenant recouverte du fameux dôme en or, le prophète Mohammed saws monta jusqu’au ciel le plus bas, en compagnie de l’ange Djibril (Gabriel) alaihisalam.

Ensuite, accompagné de Djibril alaihisalam, on le fit monter de Jérusalem au ciel le plus proche. Arrivé au premier ciel, Djibril alaihisalam demanda qu'on lui ouvre la porte. Celle-ci leur fut ouverte et le Prophète saws vit Adam alaihisalam, le père des hommes. Ce dernier lui souhaita la bienvenue et invoqua Allah en sa faveur.

Puis, selon le même procédé, on le fit monter au deuxième ciel où le Prophète saws trouva Yahya Ibn Zakaria et le Prophète 'Issa Ibn Mariam alaihisalam.

Au troisième ciel, se trouvait le Prophète Youssouf alaihisalam à qui a été attribué la moitié de la beauté humaine. Au quatrième ciel le Prophète saws rencontra le Prophète Idris alaihisalam. Ensuite, au cinquième ciel, il trouva le Prophète Haroun Ibn 'Imran alaihisalam.

On le fit monter ensuite au sixième ciel où le Prophète saws rencontra et salua Moussa Ibn 'Imran alaihisalam qui lui répondit en lui souhaitant la bienvenue. Quand Mohammed l'eut dépassé, le Prophète Moussa alaihisalam se mit à pleurer.

Quand il fut interrogé au sujet de ses larmes, il répondit : "Je pleure parce qu'on a envoyé après moi un jeune homme dont le peuple comportera un nombre d'entrants au paradis plus grand que le mien".

Le monde des anges

Alors qu’il se trouvait au septième ciel, on fit voir à Mohammed saws le bâtiment connu comme étant la "maison très fréquentée", ou al-bayt al-mamour, en arabe. Il ne faut pas s’étonner que ce soit le Prophète Abraham alaihisalam qui se trouvât près de cette maison, puisqu’elle est l’équivalent de la Ka’abah, sur terre. Chaque année, au moment du pèlerinage (Haj), plus de 2 millions de musulmans provenant des quatre coins du monde se rendent à la Mecque afin de suivre les pas du Prophète Abraham alaihisalam et d’accomplir certains rituels. Chaque jour, 70 000 anges visitent la maison céleste, au septième ciel, afin d’y adorer Allah azawajalb. Le Prophète saws a rapporté qu’une fois que les anges l’ont visitée, ils n’y retournent jamais. Allah azawajalb jure d’ailleurs par cette maison, dans le Coran 52/4 : "Et par la Maison peuplée !". 70 000 anges par jour ! Pensez-y un instant et demandez-vous depuis combien de temps il en est ainsi, combien de millions d’années que cela dure ? Combien de ces êtres, créés par Allah azawajalb à partir de lumière, se trouvent dans les cieux ? C’est là une autre merveille que le Prophète Mohammed saws eut l’honneur de voir pour pouvoir ensuite nous la décrire. Il nous apprend par ailleurs que les cieux, au-dessus de nous, se lamentent et que chaque espace pas plus grand que la largeur de quatre doigts est occupé par un ange célébrant les louanges d'Allah azawajalb.

La limite la plus élevée :

Le Prophète Mohammed saws traversa ensuite le septième ciel jusqu’à la limite la plus élevée appelée sidrat al-mountaha, qui est en fait un lotus. Coran 53/14-15 : "près de la Sidrat-ul-Muntaha, près d'elle se trouve le jardin de Ma'wa". Il décrivit ses fruits ressemblant à des jujubes et ses feuilles telles des oreilles d’éléphant. À partir des racines du lotus, quatre rivières s’étalent dans quatre directions différentes. Lorsque Mohammed saws posa des questions au sujet de ces rivières, on lui dit que deux d’entre elles tiraient leur source du Paradis. Toutefois, il ne nous a donné aucune information quant au nom ou à la signification de ces rivières. On lui dit cependant que les deux autres rivières étaient des répliques du Nil et de l’Euphrate, deux cours d’eau bénis en ce bas-monde.

Sidrat al-mountaha est appelée la limite la plus élevée parce que tout ce qui monte de la terre ou des cieux inférieurs s’arrête là et que tout ce qui descend s’y arrête également, et aussi parce que le savoir des anges ne va pas au-delà de cette limite. Nul n’a traversé cette limite à part le Prophète Mohammed saws. Au-delà de ce point, on quitte les cieux et on entre dans la dimension de l’au-delà, où se trouvent le Paradis et le Trône d'Allah azawajalb. Alors qu’il poursuit son incroyable voyage, le Prophète Mohammed saws entre dans cette dimension et se trouve ainsi dire en présence d'Allah azawajalb.

Le terme "miraculeux"  n’est pas assez puissant pour décrire cette incroyable étape du voyage nocturne de Mohammed saws. Cela va bien au-delà de toute description et au-delà de l’imagination la plus fertile. Cependant, le Prophète Mohammed saws ne vit pas Allah comme tel. Allahazawajalb nous dit, dans le Coran : " Les regards ne peuvent l’atteindre, ...". (Coran 6/103)

Un des compagnons demanda à Mohammed saws s’il avait vu Allahazawajalb directement, ce à quoi il répondit : "Il est entouré de lumière ; comment pouvais-je Le voir ?" (Rapporte par Mouslim). C’est toutefois un fait que le Prophète Mohammed saws s’est bel et bien retrouvé en présence d'Allah azawajalb.

L’importance de la prière

Allah azawajalb s’adressa à Mohammed saws et nous n’avons aucun détail sur l’échange qui eut lieu entre eux à part le fait que Allah azawajalb exigea, à ce moment-là, que le Prophète Mohammed saws et ses fidèles accomplissent des prières quotidiennes. C’est l’unique commandement que Allah azawajalb émit, alors que Mohammed saws se trouvait dans les cieux, tous les autres commandements ayant été transmis sur terre. La prière est un cadeau de Allah azawajalb pour ceux qui croient vraiment en Son unicité. Allah azawajalb accorda ce présent à Mohammed saws, qui le transmit ensuite à ses fidèles. Il s’agit d’un présent rempli de bénédictions et de générosité, car il établit et maintient notre connexion avec Allah azawajalb. Allah azawajalb n’a nullement besoin de nos prières, tandis que nous, êtres humains faibles et impuissants, avons grandement besoin de nous sentir en lien avec Lui. En fait, le terme arabe pour la prière est la salât, qui vient d’une racine signifiant "connexion" "liaison".

Allah azawajalb dit : "Soyez assidus aux salâts médiane ; et tenez-vous debout devant Allah, en toute humilité." (Coran 2/238)

Laissons le Messager d'Allah saws nous relater la suite de ce récit, dans un hadith rapporté par Mouslim d'après Anas Ibn Malik radi allahu anhu.

" ... Allah me révéla, alors, ce qu'Il voulut et prescrivit l'accomplissement de cinquante prières par jour. Je retournai voir Moussaalaihisalam qui me demanda : "Qu'a prescrit le Seigneur à ta Communauté ?"- Une cinquantaine de prières, lui dis-je. - Retourne vers ton Seigneur et demande-Lui la réduction de ce nombre, car ta Communauté ne supportera point cette prescription ...".

Le Prophète saws poursuivit : "Je retournai vers mon Seigneur et je Lui demandai de réduire le nombre des prières pour la faveur de ma Communauté. Il m'exauça et m'a déchargé de cinq prières. J'allai ensuite trouver Moussa alaihisalam pour l'informer de la réduction. Toutefois, il me répéta : "Retourne vers ton Seigneur et demande-Lui la réduction de ce nombre, car ta Communauté ne le supportera point"

Je ne cessai alors de faire la navette entre mon Seigneur et Moussa alaihisalam pour demander plus de réduction encore jusqu'à ce qu'Allah azawajalb me décréta :

"Ô Mohammed ! Je prescris irrévocablement cinq prières jour et nuit, dont chacune équivaut à dix, cela fait alors cinquante. Quiconque à dessein de faire une bonne action et ne la fait pas, on lui inscrira une récompense à son actif ; s'il l'exécute, une récompense équivalente à dix bonnes actions lui sera inscrite. Tandis que quiconque a l'intention de perpétrer une mauvaise action et qu'il ne l'accomplit pas, rien ne sera inscrit à son passif ; si au contraire il l'accomplit, on lui inscrira la punition d'une seule mauvaise action".

Je redescendis et arrivai auprès de Moussa alaihisalam pour l'informer de la chose, mais il me dit : "Retourne vers ton Seigneur et demande-Lui une nouvelle réduction." - "Je suis déjà retourné plusieurs fois vers mon Seigneur, jusqu'à ce que j'ai trouvé inconvenant de Lui adresser encore une fois cette demande, répondis-je à Moussa alaihisalam." (Rapporté par Mouslim)

Certains rapports mentionnent que le Prophète saws a vu énormément de choses durant ce voyage, dont vous pourrez avoir le détail dans les hadiths relatifs au voyage nocturne et à l'ascension.

Les réactions face à l'évènement

Le lendemain matin, le Prophète saws se dirigea vers les gens de Qouraïch et leur raconta cette nouvelle. La plupart des gens le traitèrent de menteur et l'interrogeaient sur ce qu'il avait vu. Il leur détailla certains faits et ceux-ci ne pouvaient rien réfuter de ce qu'il avançait.

Le Prophète saws les informa sur la position d'une caravane chargée de marchandises, en marche vers la Mecque. Il raconta aux Qouraïchites comment le bruit léger de Al-Bouraq (sa monture) les effaroucha, si bien qu'un de leur chameau prit la fuite.

Le Prophète saws leur indiqua l'endroit où se trouvait leur animal échappé. Ensuite, il décrivit le chameau qui était à la tête de cette caravane. Une fois celle-ci en vue, on s'aperçut que le chameau qui ouvrait la marche était tel que l'avait décrit le Messager d'Allah saws. Interrogés par les gens de la Mecque, les caravaniers confirmèrent les faits mentionnés par le Prophète saws.

Lorsqu'ils rencontrèrent Abou Bakr radi allahu anhum, qui n'était pas encore au courant, les gens lui dirent : "Que penses-tu de ton compagnon qui prétend être allé cette nuit à Jérusalem, y avoir prié, et être de retour aujourd'hui à la Mecque ?". Abou Bakr radi allahu anhu leur répondit : "Vous dîtes un mensonge à son égard". Ils dirent : "Non, certes, le voilà là-bas dans la mosquée, il raconte cela aux gens". Abou Bakr radi allahu anhu dit : "Je jure par Allah que s'il dit cela, il dit la vérité [...]".

Il se dirigea alors vers le Prophète saws et lui demanda : "Ô Messager d'Allah ! Est-ce vrai que tu as dis à ces gens que tu es allé à Jérusalem cette nuit ? ". Le Prophète saws répondit par l'affirmative et décrivit cette ville à Abou Bakr radi allahu anhu qui l'avait déjà visitée. A chaque fois que le Prophète saws décrivait quelque partie de Jérusalem, Abou Bakr radi allahu anhu répliquait : "Tu as dit vrai, tu es le Messager d'Allah". Quand il eut finit sa description devant Abou Bakr radi allahu anhu, le Prophète saws lui dit : "Et toi Abou Bakr, tu es As-Siddiq (le sincère) ". Depuis ce jour, le Messager d'Allah saws l'appelait As-Siddiq radi allahu anhum

Le récit complet

D'après les récits les plus authentiques relatés dans les ouvrages de la Sira, et les traditions compilées par les deux Imams, Boukhârî et Mouslim.

Le Prophète saws a dit : " Le plafond de ma maison s’ouvrit alors que j’étais à la Mecque. Djibril descendit, il ouvrit ma poitrine et la lava à l’eau de Zamzam. Puis il apporta une bassine en or, emplie de sagesse et de foi, qu’il vida dans ma poitrine, puis il la referma. Ensuite, on m’apporta le Burâq ; il s’agit d’une bête blanche élancée, entre l’âne et le mulet, qui pose son sabot à perte de vue. Je l’enfourchai et arrivai à la Mosquée de Jérusalem. Je l’attachai à l’anneau que les prophètes emploient à cet effet, puis j’entrai dans la Mosquée. ". Al-Hasanradi allahu anhu de poursuivre : " Il y trouva Abraham, Moïse et Jésus dans une assemblée de prophètes. Alors, le Messager saws fut leur imam dans une prière qu’ils accomplirent en congrégation. Puis, on apporta deux récipients, l’un contenant du vin, l’autre du lait." Il poursuivit : " Le Messager saws prit celui qui contenait du lait et en but. Il laissa celui qui contenait du vin. " Il poursuivit : " Alors Djibril lui annonça : “Tu as été guidé vers la nature primordiale (fitra) et ta communauté a été guidée, ô Mohammed. Le vin vous a été défendu.”  Puis le Messager saws retourna à la Mecque. Le lendemain matin, il relata cet événement aux gens de Quraysh. La plupart des gens réagirent en disant : " En voilà une histoire ! Par Dieu, les caravanes mettent un mois pour aller de la Mecque à la Syrie et un autre mois sur le chemin du retour. Mohammad s’y rendrait-il et retournerait-il à la Mecque dans le même nuit ?! " Il dit : " De nombreuses personnes qui avaient embrassé l’islam apostasièrent à cette occasion. "  Certains se rendirent chez Aboû Bakr radi allahu anhu et l’interpellèrent : " Va voir ton ami ! Il est au Hijr (Il s’agit d’un endroit où les Qurayshites les plus influents se retrouvaient pour discuter et s’amuser.), en train de raconter aux gens qu'Allahazawajalb le fit voyager hier soir jusqu’à la Mosquée Al-Aqsâ et qu’il retourna la même nuit, alors que pour ce faire nous voyageons à dos de chameau pendant un mois à l’aller et un autre mois au retour ! " Aboû Bakr radi allahu anhu leur dit : " Par Allah, s’il a dit cela, alors il dit vrai. Je le crois pour les affaires du ciel, (qui lui sont révélées) en toutes circonstances, de jour comme de nuit. Ne le croirais-je pour les affaires de la terre ? " Puis, il s’empressa d’aller voir le Prophète saws pendant qu’il racontait aux gens le récit du Voyage Nocturne. Il ne leur avait pas encore raconté l’Ascension. Alors Abou Bakr radi allahu anhu lui dit : " Tu dis vrai, ô Messager d'Allah ! Par Allah, si tu nous disais que tu fis une ascension vers les ciels supérieurs, nous te croirons. " Et le Prophète saws de lui répondre : " En effet, j’ai voyagé vers les ciels supérieurs, et tu es, ô Aboû Bakr, le très véridique (As-Siddîq). "

Par ailleurs, le Prophète saws dit : " Je me retrouvai dans le Hijr, et les Qurayshites m’interrogeaient sur mon Voyage Nocturne. Ils me posèrent des questions sur des détails du Temple Sacré (Bayt Al-Maqdis) que je n’avais pas mémorisés. J’en éprouvai un énorme malaise comme je n’en avais jamais éprouvé auparavant. Alors Allah azawajalb l’éleva devant mes yeux et je répondis à chacune de leurs interrogations. "

Oum Hani bint Abi Talib  radi allahu anhu raconta : " Les polythéistes dirent au Prophètesaws à son retour du Voyage Nocturne et de l’Ascension : “Si tu es véridique, alors dis-nous, où as-tu croisé nos caravanes ?” Il dit : “Je les ai croisés à tel endroit, et untel fut pris d’effroi.” On demanda à cette personne au retour des caravanes : “Qu’avais-tu vu ?” Il dit : “Je n’ai rien vu, sauf que les chameaux étaient agités.” Ils (les gens de Quraysh) s’enquirent : “Dis-nous, quand reviennent les caravanes ?” Il leur dit : “Elles arriveront tel jour.” Ils poursuivirent : “À quelle heure au juste ?” Il leur dit : “Je ne sais si le lever du soleil par ici sera plus rapide ou bien l’arrivée des caravanes par là.” Ce jour-là un homme s’exclama : “Voici le lever du soleil !”. Et un autre de s’écrier : “Voici les caravanes !”"

Quant au récit de l’Ascension, le Prophète saws dit : " Puis Djibril vint avec le Mi`râj. Ensuite nous montâmes au ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril”. On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed”. On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi”. On nous ouvra et je vis alors Adam alaihisalam qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur".

Puis nous montâmes au deuxième ciel et Djibril demanda l’ouverture du ciel. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors les deux cousins maternels — Jésus (`Îssâ alaihisalam), le fils de Marie, et Jean-Baptiste (Yahyâ alaihisalam), le fils de Zacharie alaihisalam. Ils m’accueillirent chaleureusement et firent des invocations en ma faveur."

Puis nous montâmes au troisième ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors Joseph alaihisalam qui, à lui seul, avait reçu la moitié de la beauté. Il m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur."

Puis nous montâmes au quatrième ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors Idrîs alaihisalam qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur. Dieu dit à son sujet : “Nous l’élevâmes à un haut rang.

Puis nous montâmes au cinquième ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors Aaronalaihisalam qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur."

Puis nous montâmes au sixième ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors Moïse alaihisalam qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur."

Puis nous montâmes au septième ciel. Alors Djibril demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Djibril.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Mohammed.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvra et je vis alors Abraham qui était adossé au Temple Peuplé (Al-Bayt Al-Ma`mûr). Chaque jour soixante-dix mille anges y pénètrent et n’y retournent guère. Puis, il m’emmena à Sidrat Al-Muntahâ (le Lotus de la limite extrême). Ces feuilles étaient grandes comme des oreilles d’éléphant et ses fruits étaient comme des amphores. Mais par un ordre divin, il se transforma si bien que nulle créature ne pouvait le décrire tant il était beau. Alors Allah me révéla ce qu’Il me révéla, et me prescrivit cinquante prières quotidiennes. Puis je descendis vers Moïse qui me demanda : “Quelle prescription Allah a-t-il imposé à ta communauté ?” Je lui dis : “Cinquante prières.” Alors il dit : “Retourne voir ton Seigneur, et demande-lui un allégement, car ta communauté ne pourra le supporter ; j’ai éprouvé les Fils d’Israël et j’ai vu ce qu’il en était.” Je retournai ainsi vers mon Seigneur et lui dis : “Seigneur ! Allège ce que Tu as demandé à ma communauté.” Alors, il réduisit de cinq le nombre de prières. J’allai voir Moïse et lui dis : Il les a réduites de cinq prières. Alors il me dit : “Ta communauté ne pourra supporter cela, retourne vers ton Seigneur et demande-lui un allégement supplémentaire.” Je ne cessai d’aller voir mon Seigneur azawajalb puis de retourner à Moïse alaihisalam, jusqu’à ce qu’Il me dise : " Mohammed, cinq prières quotidiennes sont prescrites. Chacune en vaut dix ; elles valent ainsi cinquante prières. De plus, quiconque a l’intention de faire une œuvre pie, s’il ne l’accomplit pas, il recevra une rétribution simple et s’il l’accomplit il en recevra dix. Et quiconque a l’intention de commettre une mauvaise œuvre et s’en abstient, elle ne sera point comptée à son détriment ; mais, s’il la commet, elle comptera pour une seule mauvaise action. " Quand je vins à Moïse alaihisalam, il me dit : “Retourne voir ton Seigneur, et demande-lui un allégement.” Je répondis : “Je n’ai cessé d’aller voir mon Seigneur à ce sujet au point d’en être embarrassé.” "

Les gens divergèrent également sur la question de savoir si le Prophètesaws vit son Seigneur ou non. À ce sujet, le Messager saws a vu Allah azawajalb par son cœur et non pas par ses yeux.

Il n'est donc pas permis de croire qu'Allah azawajalboccuperait un quelconque endroit, ni qu’Il azawajalb occuperait tous les endroits, ni qu'Allah azawajalb serait Lui-même dans le ciel, ni qu'Il azawajalbserait assis sur le Trône (al-'arch), ni qu'Allah azawajalb serait diffus dans l'espace, ni qu'Allah azawajalb serait près de nous ou éloigné de nous par la distance. Allah azawajalb est exempt de tout cela et celui qui croit le contraire n’a pas la croyance de l’Islam.

Certain prétendument islamologue commente et réfute les différents hadiths authentiques et le récit du miracle de l'ascenssion à force de commentaires et d'arguements d'analyse, auquels il ne faut pas faire attention, car ce sont des arguements de personne dont Allah azawajalb parle en ses thermes : Allah azawajalb dit : " C'est lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétation diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : " Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! " Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent." (Coran 3/7)

Même si sous couvert de l'idjtihad que ses personnes se positionnent, ceci n'empêche pas leur égarement

Mouslim rapporte dans son Sahih que le Prophète Mouhammed saws a dit : " Si vous voyez ceux qui suivent ce qui en est moutachabih (c’est-à-dire ceux qui s’attachent au sens apparent des versets non explicites), ce sont ceux-là qu'Allah a mentionnés (et qu’Il a blâmés dans ce qui a été cité dans sourat ‘Ali 'Imran, verset 7), prenez garde à eux ! "

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah azawajal de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Qu'Allah me pardonne et me guide pour tout ce que j’aurais pu mal interpréter dans cette étude et ailleurs.
Qu’Il nous guide vers une meilleure compréhension de Sa révélation afin que nous puissions nous
purifier et accroître notre savoir. incha' Allah

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique