decorarabesqueD2decorarabesqueG2

Le Compagnon Abou Bakr As-Siddiq radi allahu anhu

À l’époque préislamique, Aboû Bakr radi allahu anhu était surnommé "`Abd Al-Ka`bah" (le serviteur de la Ka`bah). Ce n’est qu’aprés l’avènement de l’islam que le Prophète saws lui donna le nom de `Abd Allâh (le serviteur d’Allâh) et le surnomma "Al-`Atîq" (l’affranchi, l’épargné) car il expliqua à son sujet : "Aboû Bakr est celui qu’Allah affranchit du feu". L’on rapporte également qu’il fut surnommé de la sorte en raison de sa beauté car il distinguait par un nez très fin et pointu avec des yeux enfoncés et un front bombé et de ses vertus qui, parmi les Qurayshites, le distinguaient ainsi que ses ancêtres. Son surnom Aboû Bakr radi allahu anhu provient du fait qu’il était souvent le premier à proposer et à entreprendre des œuvres de bienfaisance.

Commerçant aisé, Aboû Bakr radi allahu anhu se maria durant la période préislamique avec Qutaylah Bint `Abd Al-`Uzzâ ; mariage qui donna naissance à Asmâ’ Bint Abî Bakr et `Abd Allâh Ibn Abî Bakr, deux grandes figures de l’islam. Il épousa ensuite Umm Rûmân qui lui donna `Abd Ar-Rahmân et la Mère des Croyants `Aïcha radi allahu anha1. Après l’avènement de l’islam, Aboû Bakr épousa Asmâ’ Bint `Umays, qui lui donna Mohammed, avant d’épouser Habîbah Bint Zayd Al-Khazrajiyah qui lui donna Oum Koulthoûm.

La recherche de la Vérité

L’islam d’Aboû Bakr radi allahu anhu fut le fruit d’un long voyage spirituel à la recherche de la Vérité. En tant que commerçant, il passait une grande part de sa vie à parcourir les déserts de la péninsule arabe fréquentant ainsi ses habitants du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest. Bien qu’étant un fin connaisseur des différentes confessions présentes dans la péninsule, il prêtait une attention particulière aux religions monothéistes.

Le Prophètesawsa dit : "Je n’ai invité personne à embrasser l’islam sans qu’il y ait en lui du recul, de la réflexion et de l’hésitation, sauf Aboû Bakr Ibn Abî Quhâfah. Il n’a pas attendu un instant lorsque je lui en ai parlé et n’a point hésité". La conversion d’Aboû Bakr radi allahu anhu renforça considérablement les fondements de la nouvelle religion. Sa forte adhésion au Message de l’islam le poussa à défendre, non seulement le Prophètesaws, mais aussi les opprimés et les persécutés parmi les nouveaux musulmans. Dès le début de la mission prophétique, Aboû Bakr radi allahu anhu fut l’un des premiers hommes en dehors du cercle familial prophétique à se faire Musulman et à croire au Message de Mohammedsaws et à apporter son soutien indéfectible à cette cause, son statut lui évite un premier temps les brimades et violences subies par les convertis suivants. Dépensant de sa fortune sans compter, il va se faire rapidement une réputation en libérant à tour de bras servants et esclaves, convertis à l'islam, persécutés pour leur religion. Parmi eux, va figurer le 1er muezzin de l’histoire : le célèbre Bilal ibn Ribah. Si sa première femme le quitte peu après, sa seconde, elle, se convertit comme ses enfants à l’exception d’un, Abd ar Rahman. Ce sont encore Othman ibn Affan (3e calife), Sa’ad ibn Abi Waqqas ou Az Zubayr radi allahu anhum qui vont adhérer à l’islam sous l’insistance d’Abou Bakr radi allahu anhu.

Trois ans après le début de la Révélation, les premiers appels publics à l’islam seront aussi l’œuvre d’Abou Bakr radi allahu anhu. Dès lors la cible répétée des attaques des idolâtres mecquois, l’homme ne pliera cependant jamais genou. En 617, alors que les Musulmans ont été chassés de chez eux, lui reviendra aux côtés du Prophètesaws à La Mecque, tandis que tous partiront en Afrique trouver refuge chez le roi chrétien d’Abyssinie.

Al-Hâkim a rapporté dans Al-Moustadrak que la mère des croyants `Âïcha radi allahu anha1 a dit : "Les idolâtres sont venus voir Aboû Bakr radi allahu anhu et lui ont dit : "Ton compagnon prétend qu’il a effectué un voyage durant la nuit jusqu’à Baytou l-Maqdis". Il leur a dit :"Il a véritablement dit cela ?". Ils lui ont dit : "Oui " Il a alors dit : "C’est qu’il dit vrai. Moi, je le crois sur d’autres sujets. Je le crois en ce qui lui est révélé matin et soir." " C’est à partir de là qu’il a été surnommé As-Siddîq. (Rapporté par As-Souyoûtiy dans Târîkhou l-khoulafâ’) (histoire des compagnons). 

Trois ans plus tard, alors que le Prophète saws perdit sa femme et son oncle, Abou Bakr radi allahu anhu lui offrait en mariage la jeune et future mère des croyants : Aïcha bint Abou Bakr radi allahu anha1. Il devenait là le beau-père du Messager d’Allahsaws. La même année, il est encore le premier à témoigner de son célèbre voyage nocturne. En 622, il est celui qui accompagnera le Prophètesaws lors de la grande migration des Musulmans vers Médine. Des versets du Coran vont même être révélés relatant le célèbre épisode de la caverne.

Le début du califat

Les âmes transparentes et purifiées apprennent, par la grâce divine, ce qui pour d’autres serait caché ; les cœurs raffinés comprennent les sens implicites que les paroles du Prophètesawspeuvent porter. C’est ainsi que durant le Pèlerinage d’Adieu, quand le Prophète ﷺ récita le verset : "Aujourd’hui, j’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous" (Coran 5/3), tous les Compagnons se réjouirent alors qu’Aboû Bakr radi allahu anhu fut le seul à pleurer. Il expliqua : "C’est l’annonce de la mort du Messager d’Allah !"

Alors qu'il mourrait de maladie, le Prophètesaws désigna Aboû Bakr radi allahu anhu pour diriger les prières en son absence. À la mort du Prophètesaws, Aboû Bakr radi allahu anhu fut choisi pour lui succéder par les Muhajirun et les Ansâr, lors d'une élection organisée notamment par Omar ibn al-Khattâb radi allahu anhu. Il devint donc le premier calife de l'Islam en juin 632, portant le titre de khalîfat rasûl Allah (successeur de l'envoyé d'Allahsaws)

À la suite de sa nomination s'élevèrent des mouvements de contestation chez les bédouins, qui se diffusèrent dans toute l'Arabie. C'est la période de la Grande Apostasie : ridda Aboû Bakr radi allahu anhu doit maîtriser les révoltes de tribus de Hedjaz et Nejd, la première rejetant l'islam et la seconde refusant de lui payer la zakat. La tribu des Banoû Tamîm, menée par la soi-disant prophétesse Sajah, et menaçant Médine, fut vaincue par le chef militaire Ikrima. La plus sérieuse opposition vint de Musaylima, membre des Banou Hanifa, vaincu par Khalid ibn al-Walid radi allahu anhu à la bataille d'Al-Yamâma. En quelques mois seulement, les apostats tombent tous sous le coup des sabres ou reviennent à l’islam, certains devenant parfois de futurs grands dévots et artisans du Jihad à leur tour.

Le calme revenu en terre arabe, Abou Bakr radi allahu anhu décide alors de procéder à l’expansion du Califat, posant les jalons de ce qui sera le plus grand "empire" de l’époque. Avec l’aide de Khalid ibn al-Walid radi allahu anhu et de milliers d’hommes, il fait en quelques batailles tomber les deux plus puissantes entités politiques du moment : les empires perses et byzantins.

Les Arabes se faisant les nouveaux conquérants et victorieux sur le champ de bataille, Abou Bakr radi allahu anhu n’oubliera pas de rappeler à la bienséance ses troupes portant l’étendard de l’islam : Selon Tabari, Abou Bakr radi allahu anhu aurait ordonné à ses soldats : "Évitez la trahison. Si vous faites du butin, ne dérobez rien. Si vous êtes victorieux, ne tuez ni les femmes ni les enfants sans armes. Ne détruisez rien, ne coupez pas les arbres fruitiers, n'égorgez pas le bétail, à l'exception de ce que vous mangez. Il y a en Syrie, des prêtres chrétiens qui ne cherchent querelle à personne. Ne les inquiétez pas et ne tuez aucun d'entre eux."

Rassemblage du 1er Coran

Après la bataille d'Al-Yamâma au cours de laquelle près de 1 200 musulmans dont 39 grands compagnons radi allahu anhu et 70 maîtres-récitateurs du Coran perdirent la vie, `Omar radi allahu anhu incita Aboû Bakr radi allahu anhu à envisager la préservation des versets révélés. C'est à Zayd ibn Thâbit radi allahu anhu, scribe du Prophète sawsqu'échut la tâche de compiler l'ensemble des versets en un seul livre. Ce livre (Coran), une fois achevé, fut gardé par Hafsa radi allahu anha1, une des épouses du Prophètesaws et fille de Omar ibn al-Khattâb radi allahu anhu.

Atteint par la maladie, il fait alors réunir les plus éminents des compagnons radi allahu anhu afin de discuter de sa succession. L’affaire est vite close, le titre de second calife échouera à Omar ibn al Khattab radi allahu anhu. Abou Bakr radi allahu anhu, premier calife de l’histoire, s’éteindra peu après, au mois de Jumada Al Akhira de la 13e année de l’hégire. Il sera mort à 63 ans, soit le même âge que le Prophète Mohammedsaws, et mis en terre à ses côtés, dans la maison de sa fille Aïcha radi allahu anha1.

band deco

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Mohammed saws, qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali radi allahu anhum et tous les autres compagnons radi allahu anhum et ceux qui les ont succédé et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique