Arabesque

Le Prophète Ibrahim alaihisalam

Arabesque

L’un des prophètes les plus souvent mentionnés, dans le Coran, est le Prophète Abrahim alaihisalam. Le Coran parle de sa foi inébranlable en Allahazawajalb, qui lui a d’abord demandé de rejeter son peuple à cause de son idolâtrie.

Le Prophète Ibrahim alaihisalam est un pur monothéiste qui appelle son peuple à l’adoration exclusive de Allah azawajalb. Ce monothéisme strict n’est pas sans lui faire subir diverses épreuves ; il se voit obligé de se dissocier de sa famille et de son peuple en émigrant au loin. Il obéit aux ordres de Allah, par lesquels il est testé, mais par lesquels, aussi, il démontre à chaque fois sa fidélité envers Lui.

À cause de cette foi inébranlable qui était la sienne, le Coran dit la "religion d’Ibrahim", même si d’autres prophètes avant lui, comme Noé, avaient appelé les gens à suivre cette même voie. Et à cause de son obéissance de chaque instant envers Allahazawajalb, Allah azawajalb lui a donné le titre spécial de "Khalil", ou serviteur bien-aimé, titre jamais donné à aucun autre prophète. Grâce à son excellent caractère, Allah azawajalba fait naître d’autres prophètes parmi ses descendants, dont Ismaël, Isaac, Jacob et MoussaaleyhimSalam, qui ont tous contribué à guider les gens vers la vérité.

La position élevée du Prophète Ibrahim alaihisalam est reconnue par les trois grandes religions (judaïsme, christianisme et islam). Les juifs le voient comme la vertu incarnée, car il s’est conformé à tous les commandements avant même qu’ils soient révélés. Il est considéré comme le père du peuple élu et de tous les prophètes, par lequel Allah azawajalb a initié la révélation. Dans le christianisme, il est considéré comme étant le père des croyants et sa confiance en Allah azawajalb et son sacrifice ont été pris en exemples par les "saints" chrétiens.

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a été envoyé pour appeler son peuple à l'Islam. Allah azawajalb dit :

ما كان إبراهيم يهوديا ولا نصرانيا ولكن كان حنيفا مسلما وما كان من المشركين

Abraham n'était ni juif, ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs" (Coran 3/67).

En effet, Abrahim n’adorait qu"Allahazawajalb, il n’a jamais adoré un astre et n’a jamais eu d’autre religion que l’Islam.

Et c’est ce que Abraham recommanda à ses fils de même que Jacob (Yaqoub). Allah azawajalb dit :

وَوَصَّى بِهَا إِبْرَاهِيمُ بَنِيهِ وَيَعْقُوبُ يَا بَنِيَّ إِنَّ اللّهَ اصْطَفَى لَكُمُ الدِّينَ فَلاَ تَمُوتُنَّ إَلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ

"… Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point donc autrement qu'en Soumis !" (à Allah). " (Corant 2/132)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam (Abraham) est l'un des plus grands Prophètes d'Allah azawajalb. Le Saint Coran dit :" Certes Ibrahim était un guide parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n'était point du nombre des associateurs. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l'avait élu et guidé vers u droit chemin" (Coran 16/120-121).

Ibrahim était né en Syrie au temps où Namroud (Néron) était roi. Néron était un homme arrogant et forçait les gens à le prendre pour Dieu. Alors les gens devenaient idolâtres et qui adoraient parfois des idoles en bois et en pierre, lorsque d'autres le considéraient comme Dieu. Après quelque temps, Allah azawajalba décidé d'envoyer un prophète parmi eux pour qu'ils soient guidés.

Avant que Le Prophète Ibrahim alaihisalam naisse, les astrologues de Namroud lui ont dit que bientôt un enfant spécial naîtra et qui se dressera contre lui et dira aux gens d'abandonner l'idolâtrie. Après cet avertissement, Namroud a ordonné que tous les nouveaux nés soit minutieusement examinés pour détecter d'éventuels signes ou miracles.

La mère du Prophète Ibrahim alaihisalam n'avait montré aucun signe de grossesse quand elle le portait, alors elle a compris que son bébé était spécial. Pour le protéger des hommes de Namroud, elle l'a caché dans une grotte et est retourné en ville. Allah azawajalb a fait que le lait coula des doigts du Prophète Ibrahim alaihisalam et cela était sa source de nourriture.

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a grandi hors de ville pendant 13 ans avant que sa mère ne le ramène à la maison secrètement. Son père Taraq était déjà mort, et il fut adopté par son oncle Azar. Azar était un sculpteur célèbre qui fabriquait des idoles en pierre. Son fils les vendait aux gens. Azar a chargé le Prophète Ibrahim alaihisalam du même travail.

Dès son jeune âge

Le Prophète Ibrahim alaihisalam croyait déjà en Allah azawajalb et détestait les idoles. Le premier jour de son travail, il a attaché quelques idoles à l'aide d'une corde et les a traînés dans la poussière jusqu'au marché. Puis il cria aux gens :"Venez acheter ces idoles sans vie qui ne peuvent ni faire du bien ni du mal à personne".

Les gens en regardant les idoles en poussière furent furieux de l'irrespect que le Prophète Ibrahim alaihisalam a montré envers leurs divinités. Ils se sont plaints auprès de Azar.

Son père rejeta immédiatement les propos de son fils, comme il fallait s’y attendre d’un homme confronté par un plus jeune que lui usant de propos allant à l’encontre d’années de tradition chez son peuple. "Son père dit : " Prendrais-tu en aversion mes divinités, ô Abraham ? Si tu ne cesses pas, je te lapiderai sûrement. Éloigne-toi de moi, et pour longtemps ! " (Coran 19/46)

À mesure que le temps passait, Le Prophète Ibrahim alaihisalam essayait de montrer aux gens l'erreur de leur croyance. Il s'approcha de son oncle d'abord qui était comme un père pour lui, et l'a conseillé d'adorer Allah azawajalb et abandonner les idoles. Le Coran en relate comme suit : "Ô mon père, n'adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout Miséricordieux. Ô mon père, je crains qu'un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable". Il dit : "Ô Abraham, auras-tu du dédain pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps". "Paix sur toi", dit Abraham. "J'implorerai mon Seigneur de te pardonner car il m'a toujours comblé de Ses bienfaits. (Coran 19/44-47)

Après avoir tenté à plusieurs reprises de convaincre son père d’abandonner l’adoration des fausses idoles, Abraham alaihisalam se tourna vers son peuple, cherchant à le mettre en garde en usant de la même logique :

Allah azawajalb dit : "Et récite-leur la nouvelle d’Abraham : Quand il dit à son père et à son peuple : " Qu’adorez-vous ?" Ils dirent : "Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés." Il dit : "Vous entendent-elles lorsque vous (les) appelez ? ou vous profitent-elles ? ou vous nuisent-elles ?" Ils dirent : "Non, mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi". Il dit : " Que dites-vous de ce que vous adoriez… ? Vous et vos ancêtres ? Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l'univers, qui m’a créé, et c'est Lui qui me guide ; et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire ; Et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit, et qui me fera mourir puis me redonnera la vie." (Coran 26/69-81)

Bien qu'il ne réussit pas avec Azar, Ibrahim alaihisalam ne perdit pas espoir et commença à prêcher au peuple. Il leur disait : " Vos idoles vous écoutent-ils, peuvent ils vous aider ou vous faire du mal ?" Ils répondaient : "Nous les adorons car nos ancêtres le faisaient aussi". Le Prophète Ibrahimalaihisalamles enseignait que seul Allahazawajalb, Le Créateur des cieux et de la terre est digne d'être adoré.

Même si les gens ne pouvaient répondre aux arguments du Prophète Ibrahim alaihisalam contre leurs idoles, ils étaient obstinés, et seulement quelques personnes ont commencé à l'écouter et à adorer Allahazawajalb. Puis Le Prophète Ibrahim alaihisalam a décidé de montrer aux gens combien leurs idoles étaient inutiles en les détruisant. Il a saisi l'occasion durant le festival annuel qui était organisé en dehors de la ville.

Le jour du festival, quand tout le monde, jeunes et vieux avaient quitté la ville, le Prophète Ibrahim alaihisalam était seul. Il est arrivé au grand temple où toutes les idoles importantes étaient gardés. Il a pris une hache et a cassé toutes les idoles sauf la plus grande. Les idoles, qui étaient bien rangées et soignées, se retrouvent en morceaux par terre. Avant de quitter le temple, le Prophète Ibrahim alaihisalam a pris soins de mettre la hache dans la main de la grande idole, laissé intact.

Allah azawajalb dit : "Quand il dit à son père et à son peuple : "Que sont ces statuts auxquelles vous vous attachez ?" Ils dirent : "Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant". Il dit "Certainement, vous avez été, vous vos ancêtres, dans un égarement évident". Ils dirent : "Viens-tu à nous avec la vérité ou plaisantes-tu ?" Il dit : "Mais votre Seigneur est plutôt le Seigneur des cieux et de la terre et c'est Lui qui les a créés. Et je suis un de ceux qui en témoignent" Et par Allah, Je ruserai certes contre vos idoles une fois que vous serez partis". Il les mit en pièces, hormis (la statue) la plus grande. Peut-être qu'ils reviendraient vers elle. (Coran 21/52-58)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a cassé toutes les idoles exceptées la plus grande dans le temple principal pendant que les gens célébraient leur festivité hors de ville. Quand ils sont revenus et vu ce qu'il était arrivé à leurs dieux, ils furent choqués et dirent : " Ils dirent : "Qui a fait cela à nos divinités ? Il est certes parmi les injustes", (Certains) dirent : "Nous avons entendu un jeune homme médire d'elles ; il s'appelle Abraham. Il dirent "Amenez-le sous les yeux des gens afin qu'ils puissent témoigner". (Coran 21/59−61)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam fut emmené pour être traduit en justice pour avoir détruit les idoles. Quand on lui a demandé s'il était le coupable : " Il dit : "C'est la plus grande d'entre que voici, qui l'a fait. Demandez-leur donc, si elles peuvent parler". Se ravisant alors, ils se dirent entre eux : "C'est vous qui êtes les vrais injustes". Puis ils firent volte-face et dirent : "Tu sais bien que celles-ci ne parlent pas". Alors Le Prophète Ibrahim alaihisalam a saisi l'occasion pour faire comprendre aux gens combien leurs idoles étaient inutiles. " Il dit : "Adorez-vous donc, en dehors d'Allah, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus." Cependant, personne n'a voulu l'écouter et il fut déclaré coupable. " Ils dirent : "Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles)". (Coran 21/63-68)

Les accusateurs étaient devenus les accusés. Ils étaient accusés de ne point savoir raisonner, et ils ne savaient que répondre à Abraham. Parce que le raisonnement de ce dernier était irréfutable, ils ne surent répondre que par une colère folle qui les poussa à condamner Ibrahimalaihisalam.

Namroud a décidé de brûler vif le Prophète Ibrahim alaihisalam pour plaire à ses idoles. Il a ordonné que du bois soit collecté pour faire un feu énorme. On a apporté tellement de bois que quand le feu a été allumé, il était si grand que personne ne pouvait s'en approcher pour y jeter le Prophète Ibrahim alaihisalam. Namroud a décidé de construire une grande catapulte et le Prophète Ibrahim alaihisalam fut lancé dans le feu à l'aide de celle-ci. Lorsque le Prophète Ibrahim alaihisalam était en l'air vers le feu, l'Ange Gabriel alaihisalam est venu lui demander s'il avait besoin de son aide. Le Prophète Ibrahim alaihisalam a répondu : "Non, j'ai besoin d'aide de la part d'Allah seulement" Le Saint Coran dit : "Ils dirent"Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles)". Nous dîmes :"Ô feu, sois pour Ibrahim une fraîcheur salutaire". ". (Coran 21/68-69)

Quand le Prophète Ibrahim alaihisalam est entrée dans le feu, il pria Allah azawajalb de le protéger. Par ordre d'Allah azawajalb, le feu est devenu frais et inoffensif. Namroud et ses partisans furent surpris de voir le Prophète Ibrahim alaihisalam assis confortablement au milieu du feu brûlant. Beaucoup qui ont vu ce miracle se sont aperçus de la véracité de son enseignement, mais les autres, spécialement Namroud, sont restés arrogants et obstinés.

Mais Allah azawajalb n’avait pas destiné Abraham alaihisalam à mourir sur un bûcher, car Il lui avait réservé une grande mission à accomplir : il serait le père de quelques-uns des plus grands prophètes envoyés à l’humanité. Alors, Il le sauva des flammes, ce qui constitua un signe, pour lui, de même que pour son peuple. "Nous dîmes : "Ô feu ! Sois pour Abraham une fraîcheur salutaire". Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants. " (Coran 21/69-70)

C’est ainsi qu’Ibrahim alaihisalam fut sauvé des flammes. Les gens de son peuple avaient tenté de se venger de la destruction de leurs idoles, mais au bout du compte, eux et leurs idoles furent terriblement humiliés. 

Après un moment, le Prophète Ibrahim alaihisalam sortit du feu et a vu Namroud qui lui dit : "Tu es en train de créer la confusion dans ma communauté en les invitant à adorer un autre Dieu que moi. Dis-moi qui est ton Allah ? Le Saint Coran dit : "N'as-tu pas su (l'histoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : "J'ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort""Moi aussi, dit l'autre, je donne la vie et la mort" Alors dit Abraham : "Puisqu'Allah fait venir le soleil du Levant, fais le donc venir du Couchant". Le mécréant resta alors confondu. Allah ne guide pas les injustes. (Coran 2/258)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a dit à Namroud qu'Allah azawajalb est Celui qui donne et reprend la vie ; Namroud dit "je peux aussi le faire. Si j'appelle deux prisonniers qui doivent être pendus, en laisser un partir libre et tuer l'autre, alors j'aurai donné la vie à l'un et la mort à l'autre".

Le Prophète Ibrahim alaihisalam répondit : "Non, tu auras raison si tu redonnes la vie à celui qui est mort. De toute façon, mon Allah fait lever le soleil de l'est, si tu es si puissant, fais le lever de l'ouest". Namroud n'a pas pu répondre à cet argument et fut défait. Pourtant, il est resté obstiné et n'a pas accepté la religion du Prophète Ibrahim alaihisalam. Il savait qu'il ne pouvait faire mal au Prophète Ibrahim alaihisalam parce qu'il était sous la protection d'Allah azawajalb. Alors, il a ordonné au Prophète Ibrahim alaihisalam de quitter son royaume et a empêché tout le monde de suivre sa religion.

Départ vers l'iténérance

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a alors quitté sa terre natale avec sa famille et ses moutons. Il a été accompagné de sa femme Sarah, et son cousin le Prophète Lot alaihisalam et a quitté pour Baytoul Mouqaddas (jérusalem) vers la Palestine.

Son épouse Sarah était une très belle femme, alors pour la préserver de regards envieux, le Prophète la mettait dans une sorte de boite dès qu'ils arrivaient dans une ville. Durant le voyage dans le désert, elle restait à découvert.

Après quelque temps, ils sont arrivés dans un nouveau pays, gouverné par un roi. Le garde à l'entrée du pays voulait vérifier le contenu de la boite dans laquelle Sarah était cachée. Le Prophète Ibrahim alaihisalam lui dit que vous pouvez supposer que la boite est pleine d'or et d'argent et je suis prêt à en payer la taxe, mais n'ouvrez pas la boite. Cependant, le garde a insisté pour voir ce que le Prophète Ibrahim alaihisalam transportait dans cette boite et l'a ouverte. Quand il a vu Sarah, il a conduit Le Prophète Ibrahim alaihisalam chez le roi.

Quand ils se sont retrouvés devant le roi, celui-ci fut attiré par la beauté de Sarah et il ne s'est pas retenu de la toucher. Le Prophète Ibrahim alaihisalam a prié à Allah alaihisalamde protéger l'honneur et la dignité de son épouse. Dès sa prière, la main du roi se transforma instantanément en un solide bloc de bois.

Il fut impressionné par la puissance du Prophète Ibrahim alaihisalam et s'est converti à sa religion. Il a traité Le Prophète Ibrahim alaihisalam avec u grand respect et lui a offert une servante appelée Hajra au service de Sarah, et leur a permis de partir quand ils le souhaiteraient.

Dans son chemin vers Baytoul Mouqaddas, le Prophète Ibrahim alaihisalam a traversé une population qui adoraient les étoiles. Ces gens s'appelaient Magi. Il a décidé de les ramener vers Allah azawajalb. Pour les faire comprendre leur erreur, il a du usé d'une manière politique. Le Prophète Ibrahim alaihisalam s'est présenté lui-même comme un adorateur d'étoiles, et s'est assis avec eux le soir pour adorer. Le Saint Coran dit : "Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction. Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, il dit : "Voilà mon Seigneur !". Puis lorsqu'elle disparut, il dit : "Je n'aime pas les choses qui disparaissent". Lorsqu'ensuite il observa la lune se levant, il dit :"Voilà mon Seigneur !". Puis lorsqu'elle disparut, il dit : " Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés". Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit :"Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand" Puis lorsque le soleil disparut, il dit : "Ô mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah". (Coran 6/75-78)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam a attiré l'attention des gens en déclarant que les étoiles, la lune et le soleil était ses Allah. Mais chacun d'eux s'est couché. Bien que Le Prophète Ibrahim alaihisalam a usé une manière polie pour montrer aux gens combien inutile était leur adoration, les gens de son peuple ont continué à argumenter contre lui. Il dit : "... " Allez-vous disputez avec moi au sujet d'Allah, alors qu'il m'a guidé ? Je n'ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous pas ?(Coran 6/80)

Les gens ont refusé de croire à ses paroles et l'ont menacé de lui faire du mal et lui dirent de craindre la revanche des étoiles. Finalement Le Prophète Ibrahim alaihisalam a quitté ce peuple stupide et a continué sa route vers Baytoul Mouqaddas.

Abraham alaihisalam demeura plusieurs années au pays de Canaan, allant de ville en ville inviter les gens à croire en Allah alaihisalam l'unique Divinité et prêcher le message divin, et ce, jusqu’à ce qu’une famine les force, Sarah et lui, à émigrer en Égypte.

La servante Hagar

De retour en Palestine, Sarah et Abraham étaient toujours sans enfant. Le Prophète Ibrahim alaihisalam ne pouvait avoir d'enfant de Sarah, et cela le rendait très triste. Sarah lui a suggéré de se marier avec la servante Hagar, peut-être qu'Allah azawajalbleur donnera un enfant. Le Prophète Ibrahim alaihisalam et Hagar se sont marié et Allahazawajalb leur a béni d'un enfant, le Prophète Ismaïl alaihisalam. Cinq ans plus tard, Sarah lui a donné aussi un enfant, le Prophète Ishaaq alaihisalam.

Alors qu’Ismaël alaihisalam était toujours au sein, Allah azawajalb mit la foi d’Abraham à l’épreuve en lui ordonnant d’amener Hagar et Ismaël alaihisalam dans la vallée désertique de Bakka (plus tard appelée Mecca), à plus de 1000 km au sud-est d’Hébron.  Ce fut une épreuve très difficile ; lui et sa famille avaient attendu longtemps pour avoir un enfant et juste au moment où leurs yeux brillaient de bonheur à la vue de leur fils, Allahazawajalb leur ordonnait de s’exiler dans une contrée lointaine, connue pour son climat hostile.

Donc, Abrahamalaihisalam, après être resté à cet endroit quelque temps en compagnie de Hagar et d’Ismaël, les quitta en leur laissant une outre emplie d’eau et un sac plein de dattes. Elle retourna vers Ismaël, tandis qu’Abraham alaihisalampoursuivit son chemin jusqu’à un col étroit, dans la montagne, où nul ne pouvait le voir.  Il s’arrêta et invoqua Allahazawajalb : " Ô notre Seigneur !  J’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison Sacrée,  (la Ka'ba), - ô notre Seigneur - afin qu’ils y accomplissent la Salât.  Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gents. Et nourris-les de fruits. Peut-être qu’ils seront reconnaissants ?" (Coran 14/37).

Bientôt, les réserves en eau et en dattes de Hagar s’épuisèrent et son inquiétude augmenta.  Incapable d’étancher sa soif ou d’allaiter son bébé, elle se mit à chercher de l’eau.  Laissant Ismaël alaihisalam sous un arbre, elle entreprit d’escalader la pente abrupte d’une colline située tout près, espérant apercevoir une caravane au loin.  Elle courut sept fois entre les deux collines connues aujourd’hui sous les noms de Safa et Marwa, cherchant un signe qui pourrait lui indiquer la présence d’eau, ou alors une caravane au loin.  Fatiguée et désespérée, elle entendit soudain une voix, sans pouvoir en situer la provenance.  Puis, baissant le regard vers la vallée, elle vit un ange, se tenant tout près d’Ismaël.  L’ange creusa le sol avec son talon, juste à côté du bébé, et de l’eau en jaillit.  C’était un véritable miracle.  Hagar s’élança en sa direction et tenta de creuser un petit bassin autour de la source afin de n’en rien perdre, et elle remplit son outre "Ne crains pas d’être abandonnée", lui dit l’ange, "car ici se trouve la Maison de Allah qui sera construite par ce garçon et son père ; et jamais Allah azawajalb n’abandonne Ses serviteurs". Cette source, appelée Zamzam, coule encore de nos jours, dans la ville de la Mecque, située dans la Péninsule arabe

Le retour d'Abraham

Il y avait près de dix ans qu’Abraham alaihisalam avait laissé Hagar et son bébé à la Mecque, entre les mains de Allahazawajalb.  À son retour à la Mecque, il fut étonné de trouver l’endroit bien différent de ce qu’il était au moment où il l’avait quitté.  La joie de leurs retrouvailles fut vite interrompue par une épreuve ultime qu'Allah azawajalbenvoya à Abraham alaihisalam afin de tester sa foi. En rêve, Allahazawajalbordonna à Abraham alaihisalam de sacrifier son fils, celui qu’il avait eu après des années de prières et qu’il venait de retrouver après dix ans de séparation.

Nous savons, par le Coran, que l’enfant à sacrifier était Ismaël alaihisalam car Allahazawajalb, lorsque Il avait fait l’annonce de la naissance d’Isaac à Abraham alaihisalam et à Sarah, leur avait aussi annoncé la naissance d’un petit-fils nommé Jacob (Israël) : "… Nous lui annonçâmes donc (la naissance) d’Isaac, et après Isaac, Jacob." (Coran 11/71)

 Abraham alaihisalam parla de son rêve à son fils et lui demanda s’il comprenait bien ce que Allah azawajalb lui ordonnait de faire : " Nous lui fîmes donc la bonne nouvelle d'un garçon (Ismaël) longamine. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, (Abraham) dit : "Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler.  Vois donc ce que tu en penses"  (Ismaël) dit : "Ô Mon cher père, fais ce qui t’est commandé : tu me trouveras, s'il plait à Allah, du nombre des endurants. "  (Coran 37/101-102)

Abraham amena son fils à l’endroit où il devait être sacrifié et l’allongea face contre terre.  Allah azawajalb décrit ce moment de soumission totale en termes poignants : "Puis, quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu'il eût jeté sur le front, " (Coran 37/103)

Juste au moment où Abraham approchait son couteau de son fils, une voix l’arrêta : "voilà que Nous l’appelâmes "Abraham !  Tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants". C'était là certes, l'épreuve manifeste."  (Coran 37/104-106)

Il s’agissait, en fait, de la plus rude de toutes les épreuves, le sacrifice de son fils, né après des années de prières et d’attente.  Abraham alaihisalam démontra qu’il était prêt à sacrifier tout ce qu’il possédait pour Allah azawajalb et pour cette raison, Allah azawajalb en fit un guide pour l’humanité et fit de ses fils des prophètes.

Allah azawajalb dit : " (Et rappelle-toi) quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu'il les eut accomplis, le Seigneur lui dit : " Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens "-  " Et parmi ma descendance ?" ... " (Coran 2/124)

Et Ismaël fut racheté par un mouton :"Et Nous rançonnâmes d'une immolation généreuse." (Coran 37/107)

C’est cette soumission et cette confiance absolue en Allah azawajalb que commémorent chaque année des millions de musulmans durant une des journées du Hadj appelée Yawm-Nahr (le Jour du Sacrifice), ou Aïd adha (Célébration du Sacrifice).

C’est au cours de ces retrouvailles qu’ils construisent, sous les ordres de Allah azawajalb, la Ka’aba, qui sera un sanctuaire pour l’humanité.  Ils la construisent dans ce même désert hostile où Abraham alaihisalam avait laissé Hagar et son fils des années plus tôt, dans ce même lieu où il avait prié Allah d’en faire un endroit où les gens Le prieraient et où nul n’adorerait d’idoles.

Allah azawajalb dit : Et (rappelle-toi) quand Abraham dit : "Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr et préserve-moi, ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles.  Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens.  Quiconque me suit est des miens. Quant à celui qui me désobéit… c’est Toi le Pardonneur, le Miséricordieux. Ô notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison Sacrée (Ka'ba), ô notre Seigneur - afin qu’ils y accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ? Ô notre Seigneur, Tu sais vraiment, ce que nous cachons et ce que nous divulguons : -  Et rien n’échappe à Allah, ni sur terre ni au ciel ! Louange à Allah, qui en dépit de ma vieillesse, m’a donné Ismaël et Isaac !  Certes, mon Seigneur entend bien les prières. Ô mon Seigneur !  Fais que j’accomplisse assidûment la Salât, ainsi qu’une partie de ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur ! Ô notre Seigneur, pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le Jour de la reddition des comptes. " (Coran 14/35-41)

Et maintenant, des années plus tard, Ibrahim et Ismaël  aleyhimSalam allaient établir la Maison de Allah, un lieu d’adoration en direction duquel tous les musulmans se tourneraient, un jour, pour prier et un lieu de pèlerinage.  Plusieurs versets, dans le Coran, décrivent le caractère sacré de la Ka’aba ainsi que la raison pour laquelle elle a été construite :

Allah azawajalb dit : "Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (Ka'ba).  (en lui disant) : " Ne M’associe rien ; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout, et pour ceux qui s’y inclinent et s’y prosternent.  Et fait aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné," (Coran 22/26-27).

Allah azawajalb dit : "(Et rappelle-toi) quand Nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et Ismaël ceci : "Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent" (Coran 2/125)

La Ka’aba est le premier lieu d’adoration construit pour toute l’humanité, un lieu béni et une direction pour l’univers : "La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c'est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers.  Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le pèlerinage de la Maison. …" (Coran 3/96-97)

Le Prophète Mohammed saws a dit :  "En vérité, ce lieu a été fait sacré par Allah le jour où Il a créé les cieux et la terre, et il demeurera sacré jusqu’au Jour du Jugement. "  (Rapporter par Boukhari, sahih Mouslim)

Le Prophète Ibrahim alaihisalam est appelé le père des prophètes, car de son fils le Prophète Ismaïl alaihisalam descendent les prophètes Arabes, incluant le Saint Prophète Mohammed saws, et de son fils le Prophète Ishaaq alaihisalam descendent les prophètes juifs incluant le Prophète 'Issa alaihisalam.

Le titre du Prophète Ibrahim alaihisalam était "Khaliloullah", qui veut dire "Ami d'Allah". Quand vint le moment de sa mort, il a dit à l'ange qui est venu chercher son âme "Demande à Allah, un ami peut-il ôter la vie à son ami ?". Il voulait signifier qu'Allah ne peut ordonner la mort du Prophète Ibrahim alaihisalam car il était Son ami. L'ange de la mort, Isrà'il alaihisalam n'a pu répondre à cette question, alors il est revenu à Allah azawajalb qui lui dit de repartir et de dire au Prophète Ibrahim alaihisalam : Ô Ibrahim, un ami peut-il refuser l'invitation de rencontrer son ami ?

Sources : Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir

band deco


Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Tous les prophètes et messagers aleyhimSalam, ainsi que Ton serviteur et Messager, le Prophète Mohammed saws, qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali radi allahu anhum et tous les autres compagnons radi allahu anhum et ceux qui les ont succédé et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique